ESPACE

La sonde Phoenix trouve de la glace sur Mars

La sonde envoyée sur la planète Mars dans le cadre de la mission Phoenix avait photographié, il y a quelques jours, des morceaux de matériaux blancs. Les scientifiques sont maintenant formels, il s'agit de glace. (Reportage : France 2)

Publicité

Les scientifiques de la mission Phoenix sont désormais certains qu'il y a de la glace près de la surface du sol arctique de Mars sur la base d'images prises par la sonde ces derniers jours.

"Nous avons trouvé la preuve que nous cherchions, à savoir que ce matériau brillant est bien de la glace d'eau et non pas une autre substance", a déclaré confiant vendredi, Peter Smith, de l'Université d'Arizona (sud-ouest), le responsable scientifique de Phoenix, lors d'une téléconférence de presse.

Huit morceaux de matériau blanc brillant, de la taille d'un dé, avaient été photographiés il y a quatre jours dans une tranchée que venait de creuser la pelle du bras robotisé de Phoenix.

Or, ils n'étaient plus visibles sur les dernières images du même endroit transmises jeudi par la sonde, a expliqué Mark Lemmon, un des membres de l'équipe scientifiques.

Ces matériaux étaient bien de l'eau gelée qui s'est évaporée après avoir été exposée au soleil, a-t-il dit avant d'ajouter: "Nous avons trouvé ce que nous cherchions".

Il y avait un débat jusqu'à cette découverte au sein de l'équipe de recherche de Phoenix sur le fait de savoir si ce matériau blanc était de la glace ou du sel.

"Cette découverte faite grâce aux images est vraiment incroyable, quelque chose de merveilleux", s'est félicité Peter Smith, notant que la surprise a été de découvrir de la glace aussi près de la surface du sol à moins de deux centimètres. Selon lui, Phoenix s'est posée sur un immense glacier.

Ces morceaux de matériau blanc avaient été laissés au fond d'une tranchée baptisée "Dodo-Goldilocks" par l'équipe de recherche, que la pelle du bras robotisé de Phoenix avait élargi le 15 juin au vingtième jour martien depuis que la sonde s'est posée dans l'arctique de la planète rouge le 25 mai.

La pelle du bras de Phoenix est également tombée jeudi sur une surface très dure en creusant une nouvelle tranchée au milieu d'une forme polygonale du sol dans le site appelé "Wonderland", qui pourrait aussi être de la glace, a indiqué Mark Lemmon.

Après avoir tenté trois fois de creuser davantage dans cette couche, le bras s'est immobilisé attendant d'autres instructions, a-t-il ajouté.

Le bras est aussi équipé d'un racloir et d'une petite perceuse capables de briser des morceaux de matériau dur pour les analyser dans un des huit petits fours capables de chauffer les échantillons jusqu'à mille degrés Celsius afin d'en déterminer la composition chimique et la présence de molécules organiques.

La présence de glace à la surface de Mars n'est pas une nouvelle mais c'est la première fois qu'il est possible d'en observer et, ultérieurement, d'en analyser des échantillons.

Depuis les observations et les mesures effectuées en 2002 par l'orbiteur américain Mars Odyssey, les scientifiques savent qu'il y a une énorme calotte glaciaire permanente au pôle nord de Mars.

La mission Phoenix, avec son lieu d'atterrissage dans le permafrost de l'arctique martien, a été conçue sur la base de la découverte de Mars Odyssey, afin de creuser le sol pour atteindre la glace.

Si l'eau a coulé sur Mars, elle a laissé son empreinte sur les minéraux environnants, et les impuretés détectées dans la glace peuvent donc en dire long sur l'histoire climatique de cette région et de la planète.

Mars est actuellement trop froid pour que la glace puisse y exister à l'état liquide, mais il est possible que dans un passé lointain les régions polaires aient connu des températures plus clémentes, supputent les scientifiques.

L'eau étant un ingrédient essentiel pour la vie, cette région arctique a peut-être été habitable à un certain moment, ce que cherche à savoir Phoenix en déterminant également avec ses instruments si des éléments organiques y sont présents.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine