CONSOMMATION - ANALYSE

Les soldes au secours de l'économie

Les soldes ont démarré en France. Après une année morose marquée par la baisse du pouvoir d'achat des Français, la ministre de l'Economie espère que la saison donnera un coup de fouet à la consommation. (Analyse : C. Bruneau)

Publicité

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a affirmé tabler sur "une accélération" de la consommation des ménages en France grâce aux soldes d'été qui ont démarré mercredi, lors d'une visite d'un grand magasin parisien.

"Les soldes sont un moment festifs. Il y a clairement un goût du consommateur pour ce moment", a déclaré Mme Lagarde.

Rappelant que la consommation des ménages français a rebondi de 2% en mai, Mme Lagarde a estimé que les soldes vont permettre de "poursuivre une accélération en matière de consommation".

Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont progressé de 2% au mois de mai sur un mois, après une baisse de 0,9% en avril (chiffre révisé à la baisse), a annoncé l'Insee mardi.

De mai 2007 à mai 2008, la consommation des produits manufacturés, qui représente environ un quart de la consommation des ménages en France mais constitue un bon indicateur de la tendance générale, progresse de 3,1%, selon l'Institut national de la statistique.

"On constate toujours à la période des soldes une augmentation de la consommation des clients dans les magasins", a ajouté Mme Lagarde, soulignant toutefois que cet évènement est "souvent précédé de quelques jours de baisse de l'activité puisque les clients anticipent".

Les soldes ont démarré mercredi à 08H00 dans les magasins et sur internet dans 83 départements, pour se terminer six semaines plus tard, le 2 ou 5 août.

Les soldes d'été représentent 20% à 25% du chiffre d'affaires annuel des magasins, moins importants que ceux d'hiver (30% à 35%), les pièces vendues alors étant plus chères (manteaux, doudounes, pulls...).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine