Accéder au contenu principal

Blair : "Privilégier le réalisme" pour lutter contre le réchauffement

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, qui a dirigé un rapport sur le climat, appelle les pays du G8 à réduire 50% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. Entretien avec FRANCE 24

Publicité

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, à la veille de la prochaine réunion des chefs d'Etat du G8 – du 7 au 9 juillet à Toyako (nord du Japon)-, a présenté à Tokyo un rapport intitulé « Vaincre le blocage climatique ». Un plan d’action y est détaillé pour « atteindre un objectif global d’ici 2050 » de réduction de moitié des émissions de gaz à effet de serre comme l'oxyde de carbone (CO2), principaux coupables du réchauffement climatique.

 

L’essentiel, dans l’esprit de Tony Blair, est de « s’éloigner de l’idéalisme pour privilégier le réalisme ». Il faudrait, explique t-il à FRANCE 24, réussir à « trouver un accord général l’année prochaine à l’ONU qui permettrait de mettre en place des actions pratiques à plus court terme, dans le domaine des technologies ou de la déforestation » qui rendrait l’objectif général « possible ».

 

Mais l’ancien premier ministre britannique prévient « qu’il n’y a pas et il n’y aura pas d’accord sur le changement climatique sans que les Etats-Unis d’un côté, et la Chine de l’autre en soient parties prenantes ». Estimant que les exigences de développement économique rendent difficile toute unanimité sur les démarches à suivre, Tony Blair appelle les « pays les plus développés à prendre les mesures les plus radicales ».

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.