Accéder au contenu principal
COREE DU NORD

La tour du réacteur de Yongbyon détruite

2 min

La Corée du Nord a démoli la tour de refroidissement du réacteur nucléaire de Yongbyon, arrêtée en juillet 2007. Cet acte symbolique intervient après la déclaration du pays détaillant ses programmes nucléaires. (Récit : N. Charbit)

Publicité

La Corée du Nord, qui a remis jeudi une déclaration sur ses activités nucléaires, a démoli vendredi une tour de refroidissement de son réacteur nucléaire de Yongbyon, selon la télévision sud-coréenne MBC TV.

La démolition de la tour de refroidissement du principal complexe atomique nord-coréen, censée symboliser l'engagement du régime communiste vers sa dénucléarisation, devait être retransmise en direct par les médias internationaux mais cela n'a pas été le cas, les chaînes de télévision évoquant un problème technique.

En vertu d'un accord conclu en février 2007 avec les Etats-Unis, la Chine, la Corée du Sud, le Japon et la Russie, la Corée du Nord s'est engagée à désactiver puis démanteler ses installations atomiques contre une aide d'un million de tonnes équivalent-pétrole, vitale pour ce pays de 23 millions d'habitants souffrant de pénuries chroniques.

Le régime communiste a affiché sa bonne volonté en arrêtant mi juillet 2007 son principal réacteur de Yongbyon, épine dorsale de son programme nucléaire militaire où est traité le plutonium.

Yongbyon, situé à environ 100 km au nord de la capitale nord-coréenne Pyongyang, abrite un réacteur de recherche d'une capacité de 5 mégawatts (MW) et un centre de traitement du plutonium.

La Corée du Nord a transmis jeudi sa déclaration sur ses activités nucléaires, avec sept mois de retard, à la Chine, son plus proche allié, un geste salué par la communauté internationale.

La Chine a transmis vendredi la déclaration aux autres pays participant aux négociations sur le désarmement, a annoncé Christopher Hill, principal négociateur américain.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.