Accéder au contenu principal

La réélection de Mugabe n'est "pas légitime" selon l'ONU

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, juge que l'élection présidentielle "n'a pas reflété la réelle volonté du peuple zimbabwéen". Seul candidat en lice, Robert Mugabe a été réélu avec 90 % des suffrages.

Publicité

Regardez le reportage de Caroline Dumay et Alex Duval-Smith réalisé à la frontière entre le Zimbabwe et l'Afrique du Sud, "Fuir le Zimbabwe à tout prix"

Consultez aussi notre dossier consacré à l'élection présidentielle au Zimbabwe

 

Le résultat de l'élection au Zimbabwe "n'a pas reflété la réelle volonté du peuple zimbabwéen ni produit un résultat légitime", a estimé lundi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon dans un communiqué.

M. Ban a "plusieurs fois répété que les conditions n'étaient pas en place pour une élection libre et équitable" au Zimbabwe et que le résultat du vote "n'a pas réfleté la réelle volonté du peuple zimbabwéen ni produit un résultat légitime", a indiqué une porte-parole du secrétaire général dans un communiqué transmis depuis Tokyo, où M. Ban effectue une visite.

Le secrétaire général de l'ONU "encourage les efforts des deux parties", à savoir le président Robert Mugabe et l'opposant Morgan Tsvangirai, "à négocier une solution politique qui arrêterait la violence et l'intimidation", a-t-il ajouté selon sa porte-parole.

M. Mugabe a été déclaré vainqueur dimanche d'une élection présidentielle où il était seul en lice après le retrait de M. Tsvangirai, qui avait renoncé à sa participation pour dénoncer les violences du pouvoir au Zimbabwe contre l'opposition et les conditions malhonnêtes du scrutin.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.