Accéder au contenu principal

Rice défend les droits de l'Homme à Pékin

En visite en Chine, Condoleezza Rice a rencontré lundi le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao. Elle a notamment abordé avec eux le sort de certains dissidents, le contrôle d'Internet et la crise tibétaine.

Publicité

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a abordé lundi à Pékin la question des droits de l'homme, notamment le sort de certains dissidents et le contrôle de l'internet, ainsi que le Tibet.

Lors de rencontres avec le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao, Mme Rice a indiqué avoir abordé le contrôle de l'internet par les autorités chinoises. "L'internet devient tellement omniprésent. Cela ne devrait pas être utilisé pour réprimer ou limiter le discours politique", a-t-elle dit à la presse à l'issue de ces entretiens.

Concernant les dissidents, Mme Rice n'a pas souhaité préciser de noms.

Mme Rice a parlé aussi du Tibet, secoué par de violentes manifestations anti-chinoises en mars, se disant plutôt encouragée par la décision de Pékin de poursuivre les discussions avec des émissaires du dalaï lama.

"Je suis encouragée par le fait qu'il va au moins y avoir une deuxième session de discussions (...) J'espère qu'il en résultera des développements positifs et une impulsion", a-t-elle déclaré.

Mais elle a répété que Washington n'acceptait pas les accusations de la Chine, selon laquelle le chef spirituel du bouddhisme Tibétain serait un "dangereux séparatiste" cherchant l'indépendance de la région himalayenne.

"Le dalaï lama est une figure d'une considérable autorité morale. Il a rejeté la violence. Il parle d'autonomie historique sur le plan culturel et religieux", a-t-elle déclaré.

La Chine a annoncé dimanche la reprise début juillet de ses discussions avec des représentants du dalaï lama, à la demande du chef spirituel, exilé en Inde. Ces émissaires devaient arriver lundi dans la capitale chinoise pour deux jours de discussions, selon le gouvernement tibétain en exil.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.