Accéder au contenu principal

Bientôt moins de queue à la Tour Eiffel

Alors que la Tour Eiffel va fêter en 2009 ses 120 ans, ses exploitants engagent un plan de modernisation qui vise notamment à épargner aux visiteurs les longues files d'attente. (Récit : A. Etcheverry)

Publicité

A la veille de fêter, en 2009, ses 120 ans, la Tour Eiffel se donne un coup de jeune afin d'offrir à ses quelque 7 millions de visiteurs annuels de meilleures prestations, notamment en supprimant les interminables files d'attente aux caisses.

L'ambitieux plan de modernisation de la Tour, qui va s'étaler jusqu'en 2015 pour un investissement total de 170 millions d'euros, vise à la mettre en conformité avec les standards d'accueil actuels des grands sites touristiques.

Monument payant le plus visité au monde, la Tour Eiffel n'offre pas toujours à ses visiteurs des conditions d'accueil optimales, selon le constat dressé par les responsables de la Société d'exploitation de l'édifice.

Les files d'attente qui s'allongent sur la vaste esplanade délimitée par les quatre pieds de la "demoiselle de fer" peuvent atteindre une heure, voire deux les jours de grande affluence, parfois dans des conditions climatiques difficiles.

Et sur place, les prestations offertes en matière de restauration, de structures commerciales, d'animations ne permettent pas de profiter à plein de la visite.

Résultat: en plus du prix du billet (7,50 euros maximum), le visiteur ne dépense en moyenne que 3,50 euros, hors restauration, très loin de ce qui se fait dans la plupart des sites touristiques de renom.

Après avoir doublé en 25 ans sa fréquentation, la Tour va donc mettre l'accent sur le qualitatif : visites plus riches, moins d'attente et de bousculade, davantage de temps passé sur place.

D'abord, finie la vente des tickets pour entrée immédiate qui prévalait depuis les origines. Le système de prévente en ligne, avec réservation horaire obligatoire, déjà mis en place pour les professionnels du tourisme et les groupes, va être étendu à tous les visiteurs.

A l'automne 2009, la billeterie horodatée devrait être totalement opérationnelle et permettre aux visiteurs de se présenter aux contrôles à l'heure prévu, sans avoir à attendre.

Le parvis de la Tour sera repensé pour offrir un plus grand confort d'attente - à l'abri des intempéries - et un meilleur accès. Les caisses et les services d'information seront centralisés.

Les 9 boutiques exiguës actuelles (9 m2 maximum), vont être relookées et agrandies pour que les clients puissent prendre le temps d'y choisir les souvenirs estampillés "Tour Eiffel".

Les restaurants aussi seront réaménagés et leurs tarifs revus à la baisse, notamment la brasserie du 1er étage qui proposera au printemps 2009 un nouveau concept de "cuisine ouverte".

Les ascenseurs, dont le parcours cumulé annuel représente deux fois et demie le tour de la Terre (103.000 kms) ne seront pas oubliés. La rénovation complète des deux ascenseurs hydrauliques des piliers est et ouest, datant de 1899, va être entreprise en préservant la technologie d'origine mais en améliorant leurs performances et leur capacité.

La tour veut aussi s'ouvrir à de nouveaux publics: scolaires, handicapés, et elle aimerait attirer les Parisiens qui ne forment aujourd'hui que 2% de ses visiteurs.

Pour cela elle mise sur de nouveaux services: une terrasse d'été, un bar à champagne où on pourra déguster, entre 17H00 et 22H00, une coupe de champagne à 10 euros au troisième étage, un parcours réservé aux enfants dès la rentrée scolaire 2008...

Enfin cette modernisation s'inscrira dans un plan de développement durable visant notamment à réduire les consommations d'eau et d'électricité et la production de déchets de la Tour.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.