Accéder au contenu principal
ITALIE - IMMIGRATION

L'Italie sommée de mettre fin au fichage des Roms

2 min

Les eurodéputés ont réclamé la fin des collectes d'empreintes digitales de la population Rom en Italie, estimant que cela constituerait "un acte de discrimination directe" fondé sur la race et l'origine ethnique.

Publicité

Regardez EURO ZOOMING, "Montée du racisme à l'égard des Roms"

 

 

Les eurodéputés ont réclamé jeudi la fin des collectes d'empreintes digitales de la population rom en Italie, estimant que cela constituerait "un acte de discrimination directe" fondé sur la race et l'origine ethnique.

Dans une résolution adoptée en dépit de l'opposition de la droite par 336 voix contre 220 et 77 abstentions, le Parlement demande aux autorités italiennes de "s'abstenir de collecter les empreintes digitales de la population Rom, mineurs inclus".

Ils précisent que cela constituerait "clairement un acte de discrimination directe fondé sur la race et l'origine ethnique, interdit par l'article 14 de la Convention européenne des droits de l'Homme".

Devant les eurodéputés, le commissaire européen aux Affaires intérieures, Jacques Barrot, a expliqué qu'il avait reçu "un certain nombre d'explications" de la part du ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni mais qu'il avait "demandé des précisions supplémentaires".

L'Italie a promis pour la fin juillet un rapport sur la question, que la Commission entend "suivre avec toute la vigilance voulue et le dialogue nécessaire avec les autorités italiennes", a promis M. Barrot.

Mercredi, quelque 120 eurodéputés, dont les chefs des groupes socialiste, communiste, libéral et Vert, ont envoyé leurs empreintes digitales à Silvio Berlusconi pour protester contre la politique du chef du gouvernement italien envers les Roms.

Parmi les empreintes récoltées au bas de l'appel figurent celles des présidents de groupes politiques Martin Schulz (PSE), Francis Wurtz (communistes), Graham Watson (Libéraux) et les deux coprésidents des Verts, Monica Frassoni et Daniel Cohn-Bendit.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.