Accéder au contenu principal
PATRIMOINE MONDIAL

L'Unesco entend préserver les sites en danger

2 min

Les sites de Tombouctou, Machu Picchu, Samarkand et le Port de la Lune (à Bordeaux), classés au Patrimoine mondial de l'Unesco, sont passés sous "surveillance renforcée", un mécanisme pour préserver des sites en danger.

Publicité

Le comité du Patrimoine mondial de l'Unesco a demandé jeudi une "surveillance renforcée" sur les sites historiques de Tombouctou, Machu Picchu, Samarkand et le Port de la Lune à Bordeaux, à l'issue de sa rencontre annuelle à Québec.

Le mécanisme de "surveillance renforcée", mis en place l'an dernier par l'Unesco, prévoit l'envoi d'experts sur des sites du Patrimoine mondial "soumis à des menaces précises" afin de tenir informée l'organisation internationale sur la protection de certains sites.

Les 21 Etats membres du comité du Patrimoine mondial ont demandé une analyse de l'impact des nouvelles constructions à proximité des trois mosquées de Tombouctou, au Mali, reconnues pour leur "valeur universelle exceptionnelle".

Le comité a aussi demandé une surveillance accrue afin que l'urbanisation en cours à Samarkand, en Ouzbékistan, n'ait pas "d'impact négatifs" sur les sites de cette ville mythique reconnus au Patrimoine mondial.

Les membres du comité du Patrimoine mondial ont enfin demandé un rapport au Port de la Lune, à Bordeaux, sur "l'impact visuel des nouveaux franchissements de la rivière envisagés" et a "regretté" la destruction l'an dernier du Pont du Perthuis.

Au cours de sa 32e session qui se tenait cette année dans la ville de Québec, le comité du Patrimoine mondial de l'Unesco a sélectionné 19 nouveaux sites culturels et huit sites naturels.

Au total, la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco compte désormais 878 sites, dont 679 sites culturels, 174 naturels et 25 mixtes dans 145 pays.

Le comité du Patrimoine mondial de l'Unesco a maintenu jeudi sa "surveillance renforcée" sur les sites de la Vallée de l'Elbe, à Dresde, en Allemagne, la vieille ville de Jérusalem, et les cinq sites du patrimoine mondial de la République démocratique du Congo (RDC).

Le comité n'a par ailleurs apporté aucune modification à sa liste de 30 sites en péril du Patrimoine mondial.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.