Accéder au contenu principal

L'Otan abandonne une base dans l'est de l'Afghanistan

La force de l'Otan en Afghanistan a annoncé qu'elle avait abandonné sa base avancée dans l'est du pays. Neuf soldats américains y ont été tués lors d'une attaque des Taliban dimanche.

Publicité

La force de l'Otan en Afghanistan a annoncé mercredi qu'elle avait abandonné le poste avancé dans l'est du pays, qui avait subi dimanche un violent assaut d'insurgés au cours duquel neuf soldats américains avaient été tués.

"Nous avons abandonné notre poste avancé dans le village de Wanat", dans la province de Kunar, a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'Otan, Mark Laity.

"Ce type de poste est toujours temporaire. Nous nous y installons pour remplir une mission puis au moment approprié, nous partons", a-t-il ajouté.

"Nous continuerons à maintenir une forte présence dans la région, notamment par des patrouilles", a-t-il assuré.

Cependant, un fonctionnaire afghan a affirmé mercredi que le district de Wanat était tombé aux mains des talibans.

"Quand les soldats étrangers se sont retirés hier, nous n'avons pas pu tenir tête aux talibans et nous nous sommes repliés. Le district est tombé entre les mains des talibans, nous allons envoyer davantage de troupes pour en reprendre le contrôle", a expliqué Omar Sami Taza, secrétaire du gouverneur de la province du Nouristan, tout proche du district.

Pour leur part, les talibans ont assuré avoir pris le contrôle du district.

"Les moujahidine de l'émirat islamique d'Afghanistan ont attaqué Wanat et se sont emparé de l'ensemble du district", ont-ils écrit dans un communiqué publié sur leur site internet.

Dimanche, neuf soldats américains avaient été tués, et quinze autres, ainsi que quatre soldats afghans blessés dans de violents combats autour du poste. Il s'agit de la journée la plus meurtrière de l'année 2008 pour les forces internationales.

D'après le ministère afghan de la Défense, 47 insurgés ont aussi péri dans les combats, tandis que la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan n'a fourni aucun chiffre.

"Les insurgés ont ouvert le feu contre l'avant-poste à l'aide d'armes légères, de mitrailleuses, de lance-roquettes et de mortiers, en se servant d'habitations, de magasins et d'une mosquée dans le village de Wanat comme couverture", avait expliqué l'Isaf.

L'avant-poste de Wanat était occupé depuis moins de cinq jours par les forces de sécurité, basées auparavant dans un camp dans la province voisine du Nouristan. Leur déplacement avait été qualifié par l'Isaf de "repositionnement pour des raisons logistiques et opérationnelles".

Le gouverneur et le chef de la police du district, brièvement arrêtés et accusés de coopérer avec les talibans, ont été remis en liberté.

Quelque 134 soldats étrangers sont morts en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP basé sur les communiqués militaires. La plupart d'entre eux ont été victimes de bombes improvisées.

Les talibans ont lancé une insurrection meurtrière depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis.

Les violences ont redoublé d'intensité depuis près de deux ans malgré la présence de 70.000 soldats de deux forces multinationales, l'une de l'Otan, l'autre sous commandement américain (Operation Enduring Freedom).
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.