Accéder au contenu principal

Des soldats se font face au temple de Preah Vihear

Des centaines de soldats thaïlandais et cambodgiens ont pris position de part et d'autre de la frontière qui les sépare. La tension monte autour de l'ancien temple hindou de Preah Vihear, objet d'un conflit territorial.

Publicité

La tension est montée d’un cran jeudi soir à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge, quand soldats cambodgiens et thaïlandais se sont brièvement mis en joue.

Le général Chea Keo, commandant en chef de l'armée cambodgienne sur le site en témoigne : "Nos troupes et les troupes thaïlandaises ont pointé leurs armes les unes vers les autres. Les soldats étaient en alerte". Selon ce général, une discussion des commandants cambodgien et thaïlandais avait apaisé la situation.

Cyril Payen, correspondant de FRANCE 24 à Bangkok, évoque "un face-à-face très tendu d’une dizaine de minutes".

L’objet du litige : l’ancien temple hindou de Preah Vihear. Situé à 400 kilomètres au nord de la capitale cambodgienne, à la frontière thaïlandaise, il est revendiqué par les deux pays. L’inscription du site par sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le 7 juillet dernier à la demande du Cambodge, a ravivé le contentieux historique.

Depuis que les autorités cambodgiennes ont accusé mardi dernier les militaires thaïlandais d’avoir franchi la frontière, des soldats des deux nationalités s’y sont massés. "Actuellement plus de 1200 soldats se trouvent sur cette petite parcelle de terre d’à peine 4,6 km2, 800 soldats cambodgiens armés jusqu’aux dents et 400 thaïlandais", décrit Cyril Payen. Au lendemain de cette confrontation, Cyril Payen fait état d’une "situation extrêmement tendue sur le terrain".

Selon Cyril Payen, qui a pu s’entretenir avec des proches du Premier ministre cambodgien Hun Sen, ce dernier aurait qualifié d’"arrogante" la position thaïlandaise. De vives critiques avait surgi en Thaïlande lorsque le Cambodge avait fait la demande d'une inscription par l'Unesco du site de Preah Vihear au patrimoine mondial de l'humanité. Une partie des manifestants thaïlandais à la frontière, "très bruyants" selon notre correspondant, revendique en effet la souveraineté de ce temple. Cyril Payen rapporte en outre "des heurts assez violents en fin d’après-midi jeudi".

Une rencontre de représentants des deux pays est prévue lundi en Thaïlande afin de parvenir à un apaisement.

Mais, actuellement la tension est telle que selon Cyril Payen, "des avions sont prêts à Bangkok pour évacuer les ressortissants thaïlandais au Cambodge".

La Cour internationale de justice de La Haye a établi en 1962 que les ruines de Preah Vihear relevaient de la souveraineté du Cambodge. Mais une partie du territoire adjacent est disputée par les deux pays. Ainsi, c’est en Thaïlande que se trouve le principal accès au temple. Chaque Etat met en avant des cartes géographiques différentes, laissant un territoire minuscule au centre du litige.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.