Accéder au contenu principal

La moitié de la faune des Philippines proche de l'extinction

Plus de la moitié des oiseaux, des amphibiens et des mammifères vivant exclusivement aux Philippines sont désormais menacés ou proches de l'extinction, selon le gouvernement.

PUBLICITÉ

Plus de la moitié des oiseaux, des amphibiens et des mammifères, vivant exclusivement aux Philippines, auxquels s'ajoute une plante sur six, sont proches de l'extinction, a estimé lundi le ministère philippin de l'Environnement et des ressources naturelles.

Les Philippines sont un des endroits au monde où la biodiversité est la plus menacée, avec 592 espèces d'amphibiens, d'oiseaux et de mammifères "menacés ou en danger", a expliqué Joselito Atienza, ministre de l'Environement et des ressources naturelles.

L'archipel tropical d'Asie du sud-est compte 14,000 espèces de plantes et 1.137 espèces animales endémiques, ce qui en fait l'une des régions les plus riches au monde en termes de biodiversité, mais aussi l'une des plus menacées.

"Dans le monde, nous sommes le cinquième pays pour le nombre des espèces de plantes et le quatrième pays pour le nombre d'oiseaux endémiques, ce qui signifie que ces oiseaux ne se trouvent nulle part ailleurs qu'aux Philippines. Nous sommes également le cinquième pays au monde en ce qui concerne les mammifères", a-t-il ajouté.

Parmi les animaux les plus menacés se trouvent le buffle nain, appelé tamarau et vivant uniquement sur l'île de Mindoro (centre) et l'aigle des Philippines, l'un des plus grands au monde, qu'on ne trouve que sur l'île de Mindanao (sud).

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.