Accéder au contenu principal
EGYPTE - DISPARITION

Le cinéaste Youssef Chahine est mort

3 min

Dans le coma suite à une hémorragie cérébrale en juin, Youssef Chahine est décédé en Egypte à l'âge de 82 ans. En France, des personnalités comme le président Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac ou Bertrand Delanoë lui ont rendu hommage.

Publicité

Le célèbre cinéaste égyptien Youssef Chahine est décédé, à l'âge de 82 ans, des suites d’une hémorragie cérébrale qui l’avait plongé dans le coma en juin dernier.

 

Monstre sacré du cinéma mondial, figure emblématique du monde arabe, Chahine a servi le septième art pendant soixante ans, réalisant plus de trente films, souvent sujets à la critique et à la polémique.

 

Pour l'un de ses vieux amis, le critique de cinéma Walid Chmait, le parcours cinématographique de Chahine est immensément riche. "Ses films ont eu pour sujet différents problèmes de la rue arabe, à la fois dans sa relation avec elle-même et avec le monde extérieur", juge-t-il.

 

Walid Chmait évoque également l'engagement politique et patriotique de Youssef Chahine, rappelant sa "solidarité avec la cause algérienne durant la colonisation française, réalisant notamment "La Belle" (1958), un film sur la résistante Djamila Bouhired, mais aussi sa grande sympathie envers la cause palestinienne et le Liban lors de la guerre contre Israël.

 

Un opposant aux islamistes et au président Hosni Moubarak

 

Le cinéaste Youssef Chahine est connu pour son opposition aux islamistes et au président égyptien Hosni Moubarak. Il a toujours dénoncé la violence et l'extrémisme politique, ainsi que "l'acharnement de la presse occidentale" qui, selon lui, nourrit la haine contre les Arabes. Il a aussi critiqué la censure de l'Etat et celle de la société arabe. Ni le muezzin ni le buveur d'alcool n'ont échappé à sa furie. Le réalisateur a raillé le terrorisme et les fondamentalistes au point d'être traité d'"apostat", d'être menacé de mort et de se retrouver devant les tribunaux pour avoir réalisé un film sur le prophète Joséphe dans "L'Emigré" (1994). Dans les années 1950, il s'est insurgé contre l'esprit féodal de la bourgeoisie.

 

Youssef Chahine a toujours su savamment allier esprit novateur et artistique grâce à une conscience sociale et politique qu'il a acquise de sa double culture et de ses nombreux voyages à l'étranger. Son style artistique était nouveau, fait de révolte contre tous les pouvoirs arabes et islamiques des sociétés dans lesquelles il a vécu. Il a ainsi été qualifié d'historien ou de témoin de l'Histoire.

 

Youssef Chahine est né le 25 janvier 1926, à Alexandrie, au sein d'une famille modeste mais cultivée. Il entame ses études à l'école Victoria et les poursuit à l'université de sa ville natale. Il s'envole ensuite pour Los Angeles afin d'y étudier l'art dramatique et l'industrie cinématographique. De retour en Egypte, il fait ses premiers pas au cinéma avec l'aide du photographe Alvez Orvanelli.

 

"Le Destin", son film le plus connu

 

Avec beaucoup de courage, Youssef Chahine a marqué la cinéma arabe et international de son empreinte. Son film le plus connu reste "Le Destin" (1997) où il condamne le terrorisme. "Le Fis de Nil" (1951) montre le visage militant de Chahine, un film racontant l’exploitation des paysans. La liste de ses œuvres reste longue. On peut également citer "La Terre" (1969), "Alexandrie pourquoi ?" (1978)",  "Adieu Bonaparte" (1985) ou encore "Le Chaos" (2007), son dernier film - tourné avec son ami de longue date Khaled Youssef - dans lequel il évoque l’histoire d’un policier corrompu.

 

En 1992, Jacques Lassalle lui propose de monter une pièce de théâtre à la Comédie française. L'Egyptien opte pour "Caligula" d’Albert Camus. Le succès est au rendez-vous.

 

En 1978, son film "Alexandrie pourquoi ?" reçoit l'Ours d'argent et le Grand prix du jury du Festival de Berlin.  A l'occasion du 50e anniversaire du Festival de Cannes en 1997, ses pairs lui rendent hommage en lui décernant un prix pour l’ensemble de son œuvre. Il a également été décoré d'une médaille d’honneur en France.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.