Accéder au contenu principal

Nouveau sursis pour les négociations à l'OMC

Nouveau sursis pour les négociations entamées le 21 juillet au sein de l'OMC à Genève. N'ayant pas trouvé d'accord lundi tard dans la nuit, les sept principales puissances commerciales ont décidé de poursuivre leurs discussions.

Publicité

Lisez notre article d'analyse : "Semaine de la dernière chance pour Doha"

 
 

Les négociateurs des principaux pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont repris leurs travaux mardi vers 10H00 locales (08H00 GMT) dans l'espoir de trouver un accord au neuvième jour de leurs discussions.

Ils s'étaient séparés tôt dans la nuit de lundi à mardi sans être parvenus à rapprocher les positions divergentes des Etats-Unis et de l'Inde sur la question de la clause de sauvegarde.

Celle-ci permet à un pays d'appliquer des tarifs exceptionnels sur des produits agricoles face à une forte hausse des importations ou une baisse des prix afin de protéger ses propres producteurs. Delhi souhaite obtenir que le seuil de déclenchement soit placé assez bas mais Washington s'y oppose, estimant qu'elle pourrait dans ce cas devenir un outil protectionniste.

"J'ai fait de beaux rêves cette nuit. je suis optimiste", a confié à son arrivée au siège de l'OMC à Genève le ministre indien du Commerce Kamal Nath. 

"Les Etats-Unis cherchent à favoriser leurs intérêts commerciaux, je cherche à protéger le niveau de vie et la sécurité des fermiers", a-t-il lancé.

Le ministre brésilien des Affaires étrangères Celso Amorim a estimé que "nous aurions du avoir un accord hier" lundi et que "tout le monde souhaitait un accord".

"Mais nous luttons toujours avec cette question de la clause de sauvegarde", a-t-il souligné. "J'espère qu'il y aura plus de volonté de compromis comme nous l'avons montré dans d'autres secteurs. Tout le monde doit faire des sacrifices", a-t-il déclaré à la presse, qualifiant la phase actuelle des négociations de "très délicate".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.