Accéder au contenu principal

L'assassinat d'un chef militaire sème le trouble à Damas

Selon l'agence Reuters, le général Mohammad Souleïmane, conseiller militaire du président Bachar al-Assad, a été assassiné. Des officiels du régime ont assisté à ses obsèques. Les médias syriens n'ont pas rapporté l'événement.

Publicité

Plusieurs dirigeants syriens ont assisté dimanche aux obsèques d'un responsable militaire, dont l'assassinat a semé le trouble au sein du pouvoir à Damas.

Le général Mohammad Souleïmane, conseiller militaire du président Bachar al Assad et chargé de dossiers sensibles, a été retrouvé mort par balle dans une station balnéaire proche de la ville de Tartous, dans le nord de la Syrie, ont indiqué des habitants.

Selon un site internet d'opposants au régime baasiste syrien, Souleïmane a été abattu d'une balle dans la tête alors qu'il se trouvait dans sa villa au bord de la mer. Un autre site croit savoir que l'officier a été abattu par un sniper se trouvant à bord d'un bateau. La station balnéaire a été bouclée par les autorités plusieurs heures durant, et les médias syriens n'ont pas rapporté l'événement.

Le frère du président, Maher al Assad, chef de la Garde républicaine, a assisté aux obsèques de Souleïmane, à Dreikich,
à l'est de Tartous, en compagnie de plusieurs autres dignitaires syriens, ont indiqué des sources.

La présence de Maher al Assad, l'une des personnalités les plus puissantes de Syrie, témoigne du statut de premier plan
qu'occupait Souleïmane au sein du régime.

"C'est un cataclysme. Depuis quand y a-t-il des assassinats comme ça en Syrie ? Souleïmane était au courant de bien des choses", a déclaré l'une des sources à Reuters.

Des médias arabes, dont la chaîne de télévision libanaise Future, avaient auparavant annoncé l'assassinat.

Selon le journal panarabe Al Hayat, qui cite des sources bien informées à Londres, le corps de l'officier a été découvert
dans la nuit de vendredi à samedi.

Les autorités syriennes n'ont pas commenté ces informations de presse.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.