Accéder au contenu principal

La Fed devrait laisser ses taux inchangés

La banque centrale américaine fait face à un dilemme sur le réexamen de son taux directeur. Une baisse du taux principal pourrait provoquer davantage d'inflation, alors qu'une hausse pourrait ralentir la croissance.

PUBLICITÉ

La banque centrale américaine (Fed) se réunit mardi pour réexaminer son taux directeur qu'elle devrait, selon les économistes, laisser inchangé dans un contexte de menaces accrues sur la croissance et l'inflation.

Le comité de politique monétaire (FOMC) rendra sa décision publique vers 14H15 locales (18H15 GMT) dans un communiqué donnant également une évaluation des principaux risques pesant sur l'économie.

Les analystes s'attendent à ce que la Fed laisse, pour la deuxième fois consécutive, son taux directeur inchangé à 2%, après l'avoir réduit de 3,25 points depuis septembre.

A défaut d'être la meilleure solution, le statu quo est sans doute la moins mauvaise, font-ils valoir, en soulignant combien la banque centrale a les mains liées par des menaces contradictoires.

D'un côté la croissance risque de s'essouffler dangereusement d'ici à la fin d'année. Il semble en effet que ce vaste plan de relance lancé pour contrer la crise de l'immobilier sera moins efficace que prévu pour doper la consommation, qui est normalement un pilier de la croissance.

Si l'économie américaine doit en plus affronter une aggravation de la crise de l'immobilier et un ralentissement de la demande mondiale, une partie des économistes n'excluent pas que la croissance soit négative au quatrième trimestre.

Une hausse des taux est difficilement envisageable dans ce contexte, même si cela contredit la volonté de lutter contre l'inflation.

Les tensions inflationnistes restent élevées, comme l'a révélé lundi encore la forte hausse des prix liés aux dépenses de consommation. Une minorité virulente de responsables de la Fed, qui s'opposeront avec véhémence mardi à tout assouplissement monétaire, ne cesse de s'en inquiéter.

A défaut d'une décision sur les taux, le communiqué devrait refléter les inquiétudes que suscite ce cocktail explosif.

Il devrait aussi répéter les inquiétudes de la banque centrale sur la santé du système financier. Pour tenter d'apaiser les tensions, la Fed avait fait un geste important pour calmer les marchés la semaine dernière en prolongeant et élargissant les facilités de financement qu'elle consent aux banques.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.