Accéder au contenu principal

Mugabe accepterait de partager le pouvoir

Au Zimbabwe, les négociations entre le pouvoir et l'opposition pour sortir le pays de la crise politique ont avancé sur des points importants. Un accord pourrait être trouvé dans la journée.

PUBLICITÉ

Consultez notre dossier consacré à l'élection présidentielle au Zimbabwe

  

Le pouvoir et l'opposition au Zimbabwe "ont trouvé un terrain d'entente" sur plusieurs points importants des négociations en cours pour tenter de sortir le pays de la crise née de la défaite du régime aux élections générales du 29 mars, a affirmé dimanche la presse sud-africaine.

"Nous savons que les négociateurs se sont entendus sur un certain nombre de questions, notamment la terre et les sanctions, tandis que d'autres questions doivent être discutées, selon eux, par les responsables" des deux camps, rapporte le Sunday Mail, en citant des sources anonymes proches des pourparlers.

"Les négociateurs ont trouvé un terrain d'entente sur la question de la terre, de la souveraineté, de la non interférence, de la liberté de rassemblement et d'association, ainsi que sur les sanctions", ajoute-t-il.

La distribution des terres est un problème récurrent au Zimbabwe depuis l'indépendance en 1980.

Le président Robert Mugabe, au pouvoir depuis vingt-huit ans, a engagé depuis 2000 une réforme agraire qui a provoqué l'expropriation d'environ 4.000 fermiers blancs et a, selon des économistes, précipité la chute de la production agricole de l'ancien grenier à grains de l'Afrique australe, aujourd'hui en plein marasme économique.

"Les questions sur la structure d'un nouveau gouvernement et les compétences (au sein d'un nouveau gouvernement) devraient être au coeur" des discussions prévues dimanche à Harare, estime le Sunday Mail.

Les pourparlers entre le régime et l'opposition ont commencé après que les protagonistes se furent engagés, le 21 juillet, à négocier un accord de partage de pouvoir.

Le président sud-africain Thabo Mbeki, médiateur dans les négociations, est arrivé samedi soir à Harare pour des rencontres déterminantes en vue d'un tel accord. Il doit rencontrer dimanche notamment M. Mugabe et le chef de l'opposition, Morgan Tsvangirai.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.