Accéder au contenu principal

Le Zimbabwe a tenté de bloquer Tsvangirai à l'aéroport

Le chef de l'opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai, empêché de rejoindre l'Afrique du Sud pour un sommet de la SADC, a pu récupérer son passeport. Il devrait s'envoler pour Johannesburg.

Publicité

Le passeport du chef de l'opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai, confisqué alors qu'il s'apprêtait à se rendre en Afrique du Sud pour un sommet régional, lui a été rendu, a-t-on appris jeudi auprès d'un responsable de son parti.

"C'est vrai que son passeport lui a été rendu", a déclaré à l'AFP George Sibotshiwe, porte-parole du parti de M. Tsvangirai, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC).

"Le passeport a été rendu (...) mais aucune explication n'a été donnée", a précisé un autre responsable, sous couvert d'anonymat.

Morgan Tsvangirai et d'autres membres de son parti ont tenté de se rendre jeudi à Johannesburg pour participer à un sommet de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Ils étaient invités par l'Afrique du Sud, selon le MDC.

Morgan Tsvangirai a participé en début de semaine à Harare à des négociations sur un partage du pouvoir avec le régime du président Robert Mugabe. Les discussions ont été suspendues mardi soir, le chef de l'opposition demandant du temps pour réfléchir.

Le président Mugabe et le MDC se sont engagés le 21 juillet à négocier la mise en place d'un gouvernement d'union pour sortir le Zimbabwe de la crise née de la défaite du régime, puis de la réélection contestée fin juin du plus vieux chef d'Etat d'Afrique.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.