Accéder au contenu principal

Prachanda, Premier ministre du Népal, a prêté serment

Le Premier ministre népalais a prêté serment avnt de prendre ses fonctions. Il s'agit de Prachanda, l'ancien chef des rebelles maoïstes, dont la formation politique est toujours considérée comme un groupe terroriste aux États-Unis.

Publicité

L'ancien rebelle maoïste népalais Prachanda a été investi lundi au poste de Premier ministre de son pays, une fonction qu'il sera le premier à exercer, après la dissolution de la monarchie en mai.

De son vrai nom Pushpa Kamal Dahal, Prachanda - nom de guerre signifiant "terrible" ou "féroce" - a été désigné vendredi par l'assemblée constituante, qui fait également office de parlement intérimaire.

Il a été intronisé lundi devant plusieurs centaines d'invités, dont de nombreux diplomates, fonctionnaires et hommes politiques.

Après la cérémonie, Prachanda, tout sourire et accompagné de son ancien service de sécurité maoïste, a rencontré les
ambassadeurs étrangers en poste au Népal.

Cet ancien instituteur va prendre les commandes d'un des pays les plus pauvres au monde, en proie à une criminalité
difficilement contrôlable.

Même si des représentants américains ont déjà rencontré Prachanda, la formation politique de ce dernier est toujours
officiellement considérée aux Etats-Unis comme un groupe terroriste.

L'ex-maquisard a promis d'engager une redistribution des terres afin d'aider les millions d'agriculteurs qui composent la
majeure partie de la population népalaise.

Selon les Nations unies, le Népal fait partie des "points de crise alimentaire", en raison de la hausse mondiale des prix et
des pénuries locales d'énergie.

Le futur gouvernement devra également veiller à l'intégration de plus de 19.000 anciens rebelles et à ce que l'armée, considérée comme fidèle à la défunte monarchie, se soumette au nouveau pouvoir.

La guerre civile au Népal a fait plus de 13.000 morts et 200.000 réfugiés, qui attendent encore de pouvoir regagner leurs
foyers.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.