Accéder au contenu principal

Le CIO demande une enquête sur l'âge d'une gymnaste chinoise

Le Comité international olympique (CIO) a demandé à la Fédération internationale de gymnastique (FIG) d'enquêter sur l'âge de la championne olympique He Kexin, soupçonnée d'être plus jeune que l'âge minimum requis pour participer aux JO.

Publicité

PEKIN, 22 août (Reuters) - Le Comité international olympique (CIO) a demandé à la Fédération internationale de gymnastique (FIG) d'enquêter sur l'âge de la gymnaste chinoise He Kexin, double médaillée d'or, qui pourrait être plus jeune que les seize ans requis pour participer aux Jeux olympiques.

 

 

Officiellement, He, qui a obtenu l'or par équipes et une médaille du même métal aux barres asymétriques, est née le 1er janvier 1992.L'âge de He a fait l'objet d'interrogations depuis le début des Jeux et divers médias ont affirmé qu'elle avait participé à de précédentes compétitions en déclarant une date de naissance différente.

 

 

Un expert américain en informatique a affirmé jeudi dans des courriels adressés à des médias qu'il avait découvert des documents chinois prouvant que He était née en 1994 et non en 1992. Sur une photo publiée l'an dernier par l'agence Chine nouvelle figurait la mention: "He Kexin, 13 ans"."Etant donné que certaines divergences concernant son âge sont apparues, nous avons demandé à la FIG de se pencher sur cette affaire", a dit à Reuters un responsable du CIO.

 

 

De son côté, Christophe Dubi, directeur des sports du CIO, a déclaré que tous les éléments reçus jusqu'ici ne faisaient apparaître aucun problème d'éligibilité des concurrents. Il a ajouté que la FIG avait demandé à la Fédération chinoise de gymnastique d'ouvrir une enquête.Le CIO veut tirer cette affaire au clair une fois pour toutes, a expliqué Giselle Davies, porte-parole du CIO.

 

 

Les gymnastes doivent fêter leur 16e anniversaire l'année des Jeux pour pouvoir y participer et l'entraîneur des gymnastes chinoises a déclaré lors d'une conférence de presse que toute l'équipe répondait totalement aux critères d'âge. "Les corps des Asiatiques étant différents de ceux des Occidentaux, des questions ont été posées, mais elles n'ont pas lieu d'être", a dit Huang Yubin.

 

 

La Chine a multiplié les efforts pour sélectionner et entraîner ses athlètes dès leur plus jeune âge, et elle a été récompensée en totalisant à ce jour 46 médailles d'or.Ce système a néanmoins été critiqué en Chine même et un ancien médaillé olympique a affirmé que de nombreux enfants ne réussissant pas à se hisser au sommet des performances se retrouvent avec une éducation et une formation insuffisantes.Les médias américains se sont aussi penchés sur l'âge des coéquipières de He, Jiang Yuyuan et Yang Yilin. Mais ces dernières n'ont pas fait l'objet d'une demande d'enquête du CIO.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.