Accéder au contenu principal

La Banque mondiale révise ses chiffres sur la pauvreté

La Banque mondiale a relevé le seuil de pauvreté à 1,25 dollar par personne et par jour, s'alignant sur les prix de 2005. Elle conclut que le nombre de pauvres a diminué, se situant à 1,4 milliard de personnes, mais moins que prévu l'an passé.

Publicité

Le monde comptait moins de pauvres en 2005 qu'en 1981, a indiqué mardi la Banque mondiale, avec 1,4 milliard de personnes disposant de moins de 1,25 dollar par jour (contre 1,9 milliard), sauf en Afrique subsaharienne où leur nombre continue à monter.

L'institution a relevé son seuil de pauvreté à 1,25 dollar par personne et par jour aux prix de 2005, contre 1 dollar en 1981. Cette limite correspond à la moyenne du seuil de pauvreté dans les 10 à 20 pays les plus pauvres du monde, pris comme références.

Sans cette révision qui prend en compte la montée du coût de la vie, le nombre de pauvres serait tombé sous le milliard.

"Le relevé des données de prix s'améliorant, nous avons découvert que le coût de la vie est plus élevé dans le monde en développement que nous le pensions", selon la Banque mondiale.

Dans les pays en développement, "le pourcentage de la population sous les 1,25 dollar par jour a été divisé par deux, chutant de 52% à 26% entre 1981 et 2005", a indiqué la Banque mondiale, qui a ajouté que "le déclin tendanciel du taux global de pauvreté a été d'un point par an".

L'Afrique subsaharienne est la seule grande région où la pauvreté stagne en pourcentage (50% en 2005, contre 51% en 1981, mais avec une pointe à 58% en 1996) et progresse en nombre (384 millions en 2005 contre 202 millions en 1981).

La Banque mondiale note la nette réduction de la pauvreté dans la région Asie orientale et Pacifique, en nombre (337 millions sous le seuil de pauvreté en 2005, contre 1,088 milliard en 1981) et surtout en pourcentage (18% en 2005, contre 80%).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.