Accéder au contenu principal
ASTRONOMIE - NASA

Le nouveau téléscope de la Nasa en mission

2 min

Lancé en juin dernier, le "Fermi Gamma-ray Space Telescope", anciennement dénommé GLAST, a officiellement débuté sa mission de cartographie de l'univers. Les scientifiques de la NASA espèrent qu'il permettra de mieux comprendre le cosmos.

Publicité

Le nouveau télescope américain GLAST, lancé le 11 juin et dont les deux instruments sont désormais calibrés, a débuté sa mission visant à percer les mystères des rayons gamma, les plus puissantes sources d'énergie de l'univers, a indiqué mardi la Nasa.

L'agence spatiale américaine a également annoncé que le télescope avait été rebaptisé "Fermi Gamma-ray Space Telescope", en l'honneur du physicien américain Enrico Fermi (1901-1954), pionnier dans la physique de l'accélération des particules.

Les scientifiques espèrent que Fermi avec ses deux puissants instruments, le grand télescope spatial du rayonnement gamma (Large Area Telescope) et le détecteur de jets de rayons-gamma (Glast Burst Monitor) va découvrir un grand nombre de nouveaux pulsars dans notre galaxie, la Voie Lactée, et expliquera les mécanismes de leur accélération.

Ils comptent aussi sur Fermi pour révéler des noyaux actifs de galaxies et des indices de nouvelles lois de la physique en perçant les secrets de la matière sombre qui forme environ 25% de l'univers contre seulement 5% pour la matière visible. Le reste est composé de l'énergie du vide qui expliquerait l'accélération de l'expansion du cosmos malgré la force de la gravité.

Les scientifiques responsables du "Large Area Telescope" ont présenté mardi à la presse une carte de l'ensemble de la voûte céleste montrant les gaz fluorescents de la Voie Lactée, des pulsars et une galaxie brillante se trouvant à quelque 7,1 milliards d'années-lumière de la Terre, loin derrière la Voie Lactée.

Cette carte combine les premières 95 heures d'observation des instruments de Fermi.

Une image similaire, produit par le successeur de Fermi, l'ex télescope Compton Gamma-ray Observatory, aurait nécessité des années d'observations, souligne la Nasa.

Fermi, qui pèse 4,3 tonnes, a été placé en orbite basse à 565 kilomètres d'altitude.

La première année de la mission sera consacrée à la cartographie complète de la voûte céleste avec une sensibilité sans précédent qui devrait permettre de découvrir de 5.000 à 10.000 sources de rayons gamma.

D'un coût total de 690 millions de dollars, Fermi a une durée de service prévue de cinq ans avec un prolongement probable jusqu'à dix ans.

Le télescope fait le tour de la Terre toutes les 90 minutes et peut ainsi voir l'ensemble du ciel en deux orbites, soit trois heures.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.