Accéder au contenu principal
PAKISTAN

Une vingtaine d'islamistes tués au Pakistan

2 min

Un raid aérien mené par l'aviation pakistanaise a frappé plusieurs cachettes de la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan. Au moins 22 combattants islamistes, dont deux commandants, ont péri dans cette opération.

Publicité

Au moins 22 combattants islamistes, parmi lesquels figurent deux commandants, ont été tués vendredi soir dans une frappe aérienne menée par l'aviation pakistanaise dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, a déclaré un responsable de la sécurité à l'AFP.

"Des avions de combat ont frappé des cachettes des combattants à Peochar, et en ont tué 22", a affirmé ce responsable.

Le porte-parole de l'armée pakistanaise, le général Athar Abbas, a confirmé à l'AFP que plusieurs cachettes islamistes avaient détruites lors d'une intervention militaire vendredi, précisant qu'il était en train de rassembler les autres détails de l'opération.

Un porte-parole militaire à Swat a déclaré plus tard à l'AFP qu'un "noyau de combattants" avait été éliminé au cours de l'opération.

"Plus de 25 sont morts, dont deux importants commandants", a-t-il dit.

"Leur structure de commandement et de communication a également été détruite. C'était leur zone principale, dans laquelle ils avaient installé des dépôts de munitions, qui ont aussi été démolis", a ajouté ce porte-parole.

Les militaires pakistanais, épaulés par des hélicoptères de combat et par l'artillerie lourde de leur armée, ont attaqué ces dernières semaines les positions islamistes dans la vallée de Swat, une ancienne destination touristique qui s'est embrasée l'an dernier.

Maulana Fazlullah, un religieux taliban, a en effet lancé une campagne de violences en 2007 pour faire appliquer la loi coranique dans la région.

"Cette frappe a été menée sur la base de renseignements indiquant que le mollah Fazlullah se cachait à cet endroit", a assuré le responsable de la sécurité, sans être en mesure de préciser s'il avait été tué.

Il a toutefois rapporté la mort de deux des principaux commandants du chef taliban.

Le mollah Fazlullah est également connu sous le surnom de "mollah Radio", car il utilise des fréquences FM clandestines pour diffuser la propagande des talibans.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.