ITALIE - AVIATION

Alitalia bénéficie désormais d'un plan de sauvetage

La compagnie aérienne Alitalia, endettée à hauteur de 1,17 milliard d'euros, ne sera pas placée sous administration extraordinaire. En effet, la société bénéficie désormais d'un plan de sauvetage.

Publicité

L'Italie ne remettra pas d'argent dans la compagnie aérienne exsangue Alitalia, qui bénéficie désormais d'un plan de sauvetage, a assuré lundi un membre du gouvernement italien en marge d'une réunion des ministres européens des Transports.

 

"Naturellement, ce n'est pas possible pour le gouvernement italien de remettre encore de l'argent (dans Alitalia), nous savons cela", a commenté à l'AFP le sous-secrétaire d'Etat italien aux infrastructures Roberto Castelli, qui assistait lundi à La Rochelle (ouest de la France) à la réunion des ministres de l'UE.

 

Pour régler sa dette, Alitalia va mettre en vente au prix du marché une partie de ses actifs. "Ceux qui ont le plus de valeur bien sûr, ce sont les slots", ces précieux créneaux horaires qui permettent aux avions de décoller et d'atterrir dans les aéroports, a précisé le représentant du gouvernement italien.

 

A son arrivée, il s'est entretenu brièvement avec son compatriote, le nouveau commissaire européen aux Transports Antonio Tajani.

 

"Nous attendons de voir s'il arrive des observations de la Commission européenne. Plus que le commissaire aux Transports Antonio Tajani, nous pensons au commissaire chargé de la Concurrence: peut-être qu'il y a quelques problèmes de ce côté-là, mais nous espérons que non", a-t-il dit.

 

Il s'est montré peu dissert sur l'intérêt manifesté par des compagnies étrangères, notamment Air France-KLM. "En Europe c'est normal d'avoir des liens entre les compagnies" et "beaucoup sont intéressées", a noté M. Castelli.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine