FOOTBALL - ROYAUME-UNI

Un fonds d'Abou Dhabi rachète Manchester City

Le club anglais de Manchester City, détenu par l'ex-Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, va être racheté par un groupe d'investissement d'Abou Dhabi, avec pour but d'en faire le premier club du Royaume-Uni.

Publicité

Un groupe d'investissements des Emirats arabes unis a racheté la majorité des parts du club anglais de football de Manchester City (1re division), a annoncé lundi un site internet d'informations économiques.

"Le club de football de Premier League Manchester City a été racheté par le Groupe uni d'Abou Dhabi pour le développement et l'investissement (ADUG)", a indiqué le site Arabian Business.

Selon ce site, qui ne donne pas le montant de la transaction, l'accord est intervenu dimanche entre ADUG et l'actuel président du club, l'ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra. Les négociations avaient débuté il y a trois semaines.

"Nous donnerons des détails plus tard, mais c'est un grand événement pour le club et Abou Dhabi", a déclaré Souleimane al-Fahim, membre de la direction d'ADUG qui représentera le groupe au conseil d'administration de Manchester City, cité par Arabian Business.

"Notre but est très simple, faire de Manchester City le plus grand club du Championnat d'Angleterre et, pour commencer, terminer dans les quatre premiers cette saison", a ajouté M. Fahim, qui a mené les négociations.

Selon lui, ADUG résoudra tous les problèmes du club, liquidera ses dettes et financera l'arrivée des meilleurs joueurs du monde.

Thaksin, qui a proposé au conseil d'administration du club de démissionner après sa fuite de Thaïlande où il est accusé de corruption, conservera un poste de président honoraire, sans responsabilités administratives, précise le site internet (www.arabianbusiness.com).

Abou Dhabi, le plus riche membre des Emirats arabes unis qui est aussi sa capitale, veut devenir une destination touristique et sportive phare de la région.

Mercredi, le président-délégué de ManCity Garry Cook avait admis que le club, à la recherche d'investisseurs pour financer leur recrutement, avait eu des propositions de rachat de la part de groupes des Emirats, d'Arabie saoudite et du Koweït.

"Thaksin veut bien vendre des parts mais veut conserver la majorité, avait dit M. Cook. Mais eux, les investisseurs potentiels, veulent le tout (...) Ils veulent un club de football".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine