MAURITANIE

La junte au pouvoir en Mauritanie forme un gouvernement

La junte a annoncé la formation d'un gouvernement près d'un mois après le coup d'État. La majorité des ministres appartiennent à la mouvance qui soutient le coup d'État.

Publicité

La junte au pouvoir en Mauritanie depuis le coup d'Etat du 6 août a publié dans la nuit de dimanche à lundi un communiqué annonçant la formation d'un gouvernement, selon la télévision d'Etat.

Un communiqué de la présidence du Haut conseil d'Etat indique que "par décret en date de ce jour" (dimanche 31 août), un gouvernement de 22 ministres a été formé, sous la direction de Moulaye Ould Mohamed Laghdaf.

La majorité des ministres appartiennent à la mouvance qui soutient le coup d'Etat, qu'ils soient affiliés à des partis politiques ou élus indépendants.

Au moins trois nouveaux ministres appartiennent au Rassemblement des Forces démocratiques (RFD), second parti de l'Assemblée nationale dirigé par Ahmed Ould Daddah. Mais un communiqué a aussitôt été publié par ce parti, pour les considérer "automatiquement comme démissionnaires".

Le RFD avait a annoncé le 25 août qu'il ne participerait pas au prochain gouvernement mauritanien, faute d'avoir obtenu des garanties sur "la détermination de la période transitoire" et l'inéligibilité à la prochaine présidentielle de tout membre des forces armées.

Le ministère des Affaires étrangères est confié à Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, qui a notamment été professeur de sciences politiques à l'université Harvard, aux Etats-Unis.

Le ministre de la Défense, Mohammed Mahmoud Ould Mohamed Lemine, conserve son portefeuille, de même que le ministre de la Justice, Ahmedou Tidjane Bal.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine