EUROPE - ÉNERGIE

Le règlement du conflit géorgien dépend aussi de l'énergie

Un quart de l'énergie des Vingt-sept provient de la Russie, et les trois quarts des exportations russes sont à destination de l'Europe. Ces données pèsent dans la balance à l'heure où l'UE cherche un moyen de régler le conflit géorgien.

Publicité

La Russie n'a pas l'intention de limiter ses exportations de pétrole et de gaz vers l'Europe, mais va les "diversifier", a déclaré dimanche le Premier ministre russe Vladimir Poutine dans une interview citée par l'agence Interfax.

"Nous n'avons pas l'intention de limiter quoi que ce soit. Nous allons strictement respecter nos obligations contractuelles, mais nous allons élargir et diversifier nos possibilités d'exportation de ce produit si nécessaire à l'économie mondiale", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Rossia, à la veille d'un sommet européen extraordinaire consacré à la crise géorgienne.

La Russie fournit environ un quart du gaz consommé par l'Union européenne et une partie de son pétrole.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine