OCDE - ROYAUME-UNI

Londres tente de contrer les prévisions de récession

Le gouvernement britannique a décidé de supprimer pendant un an la taxe immobilière sur les plus petites propriétés. Gordon Brown entend soutenir l'économie du Royaume-Uni qui risque de connaître, selon l'OCDE, une récession fin 2008.

Publicité

Le gouvernement britannique a annoncé mardi qu'il allait supprimer pendant un an la taxe immobilière sur les plus petites propriétés, afin de tenter de relancer un marché qui a vu les prix chuter de 10% en un an.

Les logements d'une valeur de 175.000 livres (218.000 euros) seront ainsi exemptés de cette taxe à partir de mercredi, ce qui pourrait permettre aux acquéreurs d'économiser jusqu'à 1.750 livres. La mesure s'appliquera aux habitations achetées entre ce mercredi et le 2 septembre 2009 inclus.

Le prix moyen d'une habitation au Royaume-Uni était de 177.231 livres en juillet, selon les derniers chiffres communiqués par la banque spécialisée dans le crédit immobilier Halifax. Selon les chiffres de la banque mutualiste Nationwide, autre spécialiste du secteur, il était de 164.654 livres.

La taxe sur l'immobilier est actuellement de 1% pour les biens d'une valeur comprise entre 125.001 livres et 250.000 livres, de 3% pour les biens compris entre 250.001 livres et 500.000 livres et de 4% au-delà.

Elle a rapporté au budget 13,4 milliards de livres sur l'année fiscale achevée fin mars, ce qui a représenté 2,6% des recettes du pays.

Le Premier ministre Gordon Brown a rencontré mardi matin un primo-accédant à la propriété. "Les propriétaires immobiliers doivent savoir que nous ferons tout ce que nous pouvons pour continuer à faire avancer le marché", a-t-il déclaré veant la presse.

Il a énuméré "l'aide au droit de timbre", mais aussi "une aide spéciale pour les primo-accédants, une aide à la construction de logements sociaux et une aide pour les gens qui connaissent des difficultés".

"Voilà ce que le gouvernement doit faire pour nous aider à surmonter ce qui est une situation difficile et montrer que notre économie est résistante et saura surmonter ces problèmes", a-t-il dit.

Mardi, l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a prédit, après de nombreux économistes, une récession technique au Royaume-Uni en fin d'année.

Le ministère des Finances a estimé que le gel allait coûter au gouvernement environ 600 millions de livres, laissant ainsi entendre qu'environ 500.000 personnes pourraient en profiter.

Environ la moitié des 90.000 achats immobiliers mensuels dans le pays concernent des achats inférieurs à 175.000 livres, mais les biens d'un prix inférieur à 125.000 livres sont déjà exemptés de cette taxe, appelée "droit de timbre".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine