Accéder au contenu principal

Saakachvili salue l’unité de l'Europe face à la Russie

Le président géorgien est l'invité du présentateur du Talk de Paris de FRANCE 24 Ulysse Gosset. Il se félicite de l'"unité de l’Europe", qui a ajourné lundi des négociations sur un partenariat stratégique avec Moscou.

Publicité

"L’impérialisme russe n’est pas passé face à l’unité de l’Europe". Malgré l’absence de sanction envers la Russie, le président géorgien s’est dit satisfait sur FRANCE 24 par l’issue du sommet extraordinaire de l’Union européenne qui s’est tenu lundi.

La décision d’ajourner des négociations sur un partenariat avec la Russie constitue selon lui un "pas très important", qui va permettre à l’Union européenne de se donner "du temps pour réagir".

 

Le président en exercice de l'UE, Nicolas Sarkozy, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, doivent se rendre lundi 8 septembre à Moscou et Tbilissi pour tenter d'obtenir un retrait total des forces russes.

Sur FRANCE 24, Mikheïl Saakachvili exprime sa "reconnaissance" envers l’UE et ne tarit pas d’éloges à l’égard du président français, qui a été "vraiment formidable dans son approche diplomatique et dans ses déclarations". Le président géorgien affirme attendre désormais avec impatience la visite de celui qu’il considère comme "un vrai leader de l’Europe".

 

Le président Saakachvili affirme par ailleurs sans ambiguïté qu’il est prêt au dialogue avec Moscou : "Il faut parler même avec des forces d’occupation, il n’y a pas d’alternative au dialogue." Il indique vouloir rester "optimiste", car il a la conviction que "la démocratie géorgienne va surmonter cette crise."

 

Depuis son bureau présidentiel à Tbilissi, orné du drapeau étoilé de l’UE, M. Saakachvili conclut : "Les Géorgiens ont démontré qu’ils étaient profondément Européens."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.