PAKISTAN - VIOLENCES

Le convoi du Premier ministre pakistanais pris pour cible

La voiture de Yousuf Raza Gilani, Premier ministre pakistanais, a été la cible de tirs d'armes automatiques dans la banlieue d'Islamabad. Selon des policiers, le chef du gouvernement ne se trouvait pas dans son véhicule.

Publicité

La voiture blindée du Premier ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani a essuyé mercredi des tirs dans la banlieue d'Islamabad mais il n'était pas à son bord, a-t-on appris de sources officielles.

Son porte-parole, qui avait d'abord assuré que M. Gilani était dans sa voiture au coeur d'un convoi officiel, a continué toutefois à parler de "tentative d'assassinat".

Les télévisions locales ont longuement montré deux impacts de balles sur la vitre blindée avant droite du véhicule, celle du chauffeur, mais les projectiles n'ont pas traversé le blindage.

L'incident a eu lieu à Rawalpindi, la banlieue populaire et tentaculaire d'Islamabad.

"Il y a eu des coups de feu près du convoi du Premier ministre, deux balles ont touché les vitres de la voiture blindée dans laquelle il se trouvait", avait auparavant annoncé à l'AFP le porte-parole de M. Gilani, Zahid Bashir. "Par la grâce d'Allah, le Premier ministre est sain et sauf", avait-il ajouté.

Mais trois hauts responsables de la police ont assuré peu après à l'AFP que le convoi se rendait à l'aéroport militaire de Rawalpindi pour aller chercher M. Gilani et que ce dernier ne se trouvait donc pas à bord de la voiture touchée, ni même aucun membre de son entourage.

"Le Premier ministre et son personnel n'étaient pas dans la voiture", a confirmé le secrétaire au Ministère de l'Intérieur Kamal Shah en direct à la télévision d'Etat pakistanaise.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine