Accéder au contenu principal

Le Pakistan frappé par un raid des forces internationales

Selon les services de sécurité pakistanais, les forces internationales basées en Afghanistan ont lancé un raid dans le nord-ouest du Pakistan, tuant au moins 15 personnes, dont des civils. L'Otan dit ne pas être au courant de l'opération.

Publicité

Au moins 15 personnes, dont des civils, ont été tuées mercredi dans le nord-ouest du Pakistan dans une attaque impliquant des hélicoptères des forces internationales basées en Afghanistan, ont indiqué à l'AFP des responsables des services de sécurité pakistanais.

"Quatre hélicoptères de combat ont traversé la frontière et lancé l'attaque", a assuré à l'AFP une de ces sources, qui a requis l'anonymat.

"Des hélicoptères venus d'Afghanistan étaient impliqués", a confirmé à l'AFP Mowaz Khan, un responsable de l'administration du district tribal du Waziristan du Sud où s'est déroulé le raid, dans le village frontalier de Jalal Khel.

Seules les troupes américaines et britanniques opérant dans le sud de l'Afghanistan pour les forces internationales disposent de ce type d'hélicoptères.

A Kaboul, un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan a assuré à l'AFP qu'il n'était pas au courant d'une telle opération, ajoutant que le mandat de l'Isaf lui interdisait d'intervenir au Pakistan sauf en tirant à l'artillerie depuis l'Afghanistan, mais seulement si ses soldats essuyaient des tirs venus du pays voisin.

Un porte-parole de la coalition internationale, commandée, celle-là, par les Etats-Unis, a également affirmé ne pas être au courant, de même qu'un de ses homologues du commandement de l'armée américaine compétent pour l'Asie et basé à Tampa, en Floride (Etats-Unis).

L'armée américaine ou la CIA ont récemment intensifié leurs tirs de missiles à partir d'avions sans pilote Drone dans les zones tribales pakistanaises frontalières avec l'Afghanistan, où Washington est convaincu que les talibans afghans et Al-Qaïda ont reconstitué leurs forces grâce au soutien de talibans pakistanais.

Mais les raids au moyen d'hélicoptères d'attaque sont extrêmement rares. Plusieurs médias américains avaient rapporté récemment que les Etats-Unis envisageaient désormais des attaques directes, y compris par des troupes au sol, sur le territoire pakistanais, Washington accusant le Pakistan, pourtant son allié-clé dans sa "guerre contre le terrorisme", de ne pas faire assez d'effort pour éliminer la menace des talibans et d'Al-Qaïda dans les zones tribales.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.