PÉTROLE - BRÉSIL

Le Brésil s'apprête à toucher le pactole pétrolier

L'exploitation d'un gisement pouvant renfermer 80 milliards de barils de pétrole à plus de 4 kilomètres de profondeur vient de commencer au large du Brésil. Un programme qui pourrait faire du pays la première puissance pétrolière.

Publicité

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a donné mardi le coup d'envoi officiel à l'extraction du pétrole dans des gisements maritimes en eaux très profondes et recouverts d'une épaisse couche de sel, sur la côte sud-est du pays.

Lula a visité la plateforme P-34 de la compagnie nationale Petrobras, et a recueilli des échantillons de brut du champ de Jubarte au large des côtes de l'Etat d'Espiritu Santo, extrait à 4.400 mètres de profondeur sous une couche de sel de près de 200 mètres d'épaisseur.

Le brut pompé par la P-34 est le premier à sortir des eaux très profondes de l'Atlantique qui baigne les 800 km de côtes allant de l'Etat de Santa Catarina (sud) à celui d'Espiritu Santo (sud-est) et pourraient renfermer 80 milliards de barils de pétrole, ce qui ferait du Brésil une puissance mondiale pétrolière.

La P-34 devra extraire de 10.000 à 15.000 barils de brut par jour de Jubarte considéré comme un puits de forage "pilote" en vue d'extraire le brut découvert à la fin de l'année dernière dans le gisement de Tupi, dans le bassin de Santos (sud-est). Les évaluations des réserves, situées à 6.000 mètres de profondeur sous une couche de sel de 1.000 mètres, sont de cinq à huit milliards de brut léger récupérable alors que les réserves du Brésil s'élèvent aujourd'hui à 14 milliards de barils.

Selon des analystes du secteur l'exploitation de ces gisements demanderaient des investissements de 600 milliards de dollars.

Lula a salué la découverte de ces gisements comme étant "une bénédiction de Dieu". Il a proposé de revoir la répartition de la manne pétrolière avec la volonté d'en affecter une large part à l'éducation et à des programmes sociaux.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine