ACROBATIE - ROYAUME-UNI

Le free-run se dote d'un champion du monde

L'Américain Gabriel "Jaywalker" Nunez est devenu le premier champion du monde de free-run, une discipline acrobatique née en France dans les années 1980. La compétition, qui comptait 23 athlètes, s'est tenue dans le nord de Londres.

Publicité

Les premiers championnats du monde de free-run, acrobatie urbaine née en France à la fin des années 1980, ont été remportés mercredi soir à Londres par un "traceur" américain après trois heures d'une compétition à hauts risques.

Gabriel "Jaywalker" Nunez, 25 ans, a été désigné par le jury --constitué des autres concurrents-- comme le meilleur des 23 free-runners originaires de 17 pays qui ont voltigé sur le parcours installé dans The Roundhouse à Camden (nord de Londres), devant 2.000 spectateurs.

"Je suis assez soufflé, je ne m'attendais vraiment pas à gagner", a indiqué à l'AFP le "traceur" professionnel, originaire de Los Angeles. "C'était un parcours assez étonnant. Il n'est pas très étendu donc il nous a tous forcés à modifier nos perspectives et à être un peu plus techniques", a-t-il ajouté.

Le jeune homme, qui apparaît dans le dernier film d'Adam Sandler "Rien que pour vos cheveux", a séduit avec sa performance athlétique, la complexité et la fluidité de ses déplacements.

Le free run, pratique née dans les banlieues françaises à la fin des années 1980, a acquis sa notoriété au cinéma et même servi à l'entraînement de commandos de l'armée britannique. Cette discipline emprunte notamment des figures au skateboard, aux arts martiaux et au hip-hop, avec pour seul équipement une bonne paire de baskets.

Les concurrents avaient 90 secondes pour impressionner le jury, sur la musique de leur choix. La chute du premier "traceur" à se produire, le Mexicain Jorge Manuel Nava Romero, a semble-t-il refroidi les ardeurs.

Il a perdu une dent et un peu de sang en atterrissant sur le menton après avoir manqué une cascade: une chute de 3,7 mètres pour retomber sur un mur de 2,4 mètres de hauteur.

"Je pense que certains avaient prévu des figures plus spectaculaires mais (la chute) les en a dissuadés en leur rappelant la réalité: on peut se blesser", a relevé le benjamin des championnats, le Britannique Ben "Jenx" Jenkin, 17 ans, arrivé troisième et récipiendaire du prix pour le mouvement le plus "dément".

Les concurrents venaient notamment d'Autriche, des Bahamas, du Brésil, du Royaume-Uni, de Bulgarie, d'Egypte, de France, d'Irlande, de Turquie, d'Afrique du sud ou encore Lituanie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine