CONSOMMATION - SONDAGE

Le pouvoir d’achat en crise

Les Occidentaux, qui ont vu leur pouvoir d’achat chuter en trois ans, estiment que l'action de leur gouvernement est inefficace. C’est ce que révèle un sondage Harris Interactive / FRANCE 24 / International Herald Tribune.

Publicité

La majorité des habitants des 5 plus grands pays européens et les Américains ont vu leur pouvoir d’achat massivement baisser au cours des 3 dernières années. Une nouvelle d’autant plus inquiétante, qu’à leurs yeux, les gouvernements ne parviennent pas à combattre efficacement ce phénomène.


C’est ce que révèle le dernier sondage* Harris Interactive / FRANCE 24 / International Herald Tribune dont les résultats seront diffusés sur FRANCE 24 dans Le Journal de l’Economie le jeudi 4 septembre 2008 à 20H10 (heure de Paris).

 

 

 

Les Européens et les Américains, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, partagent une vision extrêmement négative de l’évolution du pouvoir d’achat dans leur pays et de leur propre pouvoir d’achat qui, à leurs yeux, ont beaucoup diminué en trois ans.

 

Les Français et les Italiens se sentent en particulier touchés puisque 78 % s’estiment personnellement concernés par cette baisse qui les obligeraient à moins consommer.

 

Un peu plus de la moitié des Français et des Italiens affirment en effet avoir réduit sa consommation en général. S’ils se restreignent de manière limitée sur l’alimentation, produits pourtant selon eux les plus frappés par la hausse des prix, la majorité des personnes interrogées tentent d’économiser sur leurs loisirs, les produits culturels et les produits d’équipement.

 

Tous, Allemands en tête (74 %), imputent cette situation à leurs gouvernements. Même les Espagnols, pourtant les plus cléments, se disent à 56 % insatisfaits des mesures prises par leurs dirigeants.
 

Téléchargez l'intégralité du sondage (pdf)

 

* Méthodologie

Enquête réalisée en ligne par Harris Interactive, en partenariat avec France 24 et l'International Herald Tribune, auprès d’un échantillon de 6 620 adultes (âgés de 16 à 64 ans) en France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, et d'adultes (âgés de 18 à 64 ans) en Italie, du 2 au 14 Juillet 2008. Les données pour les facteurs tels que l’âge, le sexe, le niveau d’éducation, la région et l'usage d'Internet ont été redressées si nécessaire, afin de les faire correspondre avec les proportions actuelles dans la population. Une procédure de redressement basée sur un « score de propension » a été appliquée pour ajuster la propension des répondants à être connectés à Internet.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine