BOURSE - EUROPE

Baisse générale des bourses européennes

Les places financières européennes ont connu une forte baisse : le CAC 40 a chuté de 3,22 %, l'indice Alllemand, le DAX, et le Footsie-100, de Londres, ont reculé de plus de 2 %. En cause : des prévisions alarmistes sur l'inflation.

Publicité

Les Bourses européennes ont clôturé en forte baisse jeudi, après que le président de la Banque centrale européenne a révisé à la hausse ses prévisions d'inflation pour la zone euro, dans un marché également déprimé par deux études montrant un recul de l'emploi aux Etats-Unis.

L'Eurostoxx 50 abandonnait 2,79%.


La Bourse de Paris a chuté, en forte baisse pour la deuxième séance consécutive, le CAC 40 plongeant de 3,22%.

L'indice vedette a lâché 143,12 points à 4.304,01 points, dans un volume d'échange de 5,47 milliards d'euros.

Total (-2,14% à 14,28 euros) a baissé, mais fait mieux que le marché, dans l'éventualité d'une réduction de la production pétrolière décidée mardi prochain par l'Opep.


La Bourse de Londres a terminé en forte baisse pour la deuxième séance consécutive, plombée par la résurgence des craintes de difficultés économiques accrues, qui ont notamment pesé sur les valeurs bancaires.

L'indice Footsie-100 des principales valeurs de la place a perdu 137,60 points, soit 2,50% par rapport à la clôture de mercredi, à 5.362,10 points.

Les bancaires ont reculé de concert après l'annonce d'une baisse record sur un an des prix immobiliers en août au Royaume-Uni, à -10,9%, par la banque spécialisée Halifax (filiale de HBOS).


La Bourse de Francfort a fini en nette baisse, alors qu'aucune baisse de taux n'est à attendre du côté de la BCE les prochains mois, malgré la faiblesse de l'économie en zone euro.

L'indice Dax des valeurs vedettes a perdu 2,91% à 6.279,57 points et le MDax des valeurs moyennes 3,20% à 8.281,32 points.

Le groupe de tourisme et de transport maritime TUI a lâché 4,99% à 13,24 euros.


La Bourse d'Amsterdam a fini en baisse de 2,25%, l'indice AEX des principales valeurs clôturant à 397,17 points.

Le géant anglo-néerlandais de l'agro-alimenatire Unilever a néanmoins fini en hausse de 6,51% à 20,06 euros après l'annonce du remplacement de son PDG, le Français Patrick Cescau, par le Néerlandais Paul Polman, à partir de la fin de l'année.


L'indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a terminé en nette baisse de 3,11% à 11.480,1 points.

Les banques ont été particulièrement malmenées, Bankinter perdant 5,29% à 6,98 euros, Santander 4,03% à 11,43 euros, ou BBVA 3,04% à 11,50 euros.


A Milan, l'indice SP/Mib a clôturé en baisse de 2,85% à 28.233 points, toutes les valeurs reculant.

Fiat a terminé la séance sur un recul de 5,02% à 10,71 euros.


L'indice Bel-20 de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une baisse de 3,13% à 3.066,15 points.

Lanterne rouge, le groupe d'imagerie industrielle Agfa-Gevaert a perdu 6,59% à 5,502 euros.


A la Bourse suisse, les vingt valeurs vedettes de l'indice SMI ont clôturé en forte baisse de 2,37% à 7.084,65 points.


Le PSI-20, indice phare de la Bourse de Lisbonne, a clôturé en baisse de 1,94% à 8.584,26 points avec 17 titres sur 20 dans le rouge.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine