AFGHANISTAN

Plus d'une dizaine de combattants tués par la coalition

Selon l'armée américaine, au moins dix combattants islamistes ont trouvé la mort lors d'un raid des forces afghanes et de la coalition dans l'est de l'Afghanistan. A Herat, un attentat-suicide a visé les soldats de l'Otan sans faire de victimes.

Publicité

Plus de 10 combattants islamistes ont été tués lors d'un raid des forces afghanes et de la coalition, menée par les Américains, dans l'est de l'Afghanistan, a-t-on appris dimanche de source militaire américaine.

Les soldats, appuyés par des hélicoptères et des frappes aériennes, ont investi un hameau dans le district de Sabari, dans la province de Khost, non loin de la frontière pakistanaise samedi, forçant un groupe proche des talibans à prendre la fuite, selon un communiqué de la coalition.

Les combattants islamistes ont toutefois été rattrapés et tués à l'issue d'un combat à l'arme légère. Trois des combattants ont été capturés vivants.

Aucune perte n'est à déplorer dans les rangs des forces afghanes ou de la coalition, indique-t-on de même source.

Le gouverneur de la province, Arsala Jamal, a confirmé à l'AFP qu'une opération avait eu lieu dans ce secteur, avançant le chiffre de neuf talibans tués et trois capturés.

 

Attentat-suicide contre des soldat de l'Otan

 

Un attentat-suicide a visé dimanche matin une patrouille des forces de l'Otan, sans faire de victimes parmi les soldats, à Herat, dans l'ouest de l'Afghanistan, a-t-on appris auprès de la police afghane.

Selon un journaliste sur place, les troupes visées pourraient être italiennes.

"Un kamikaze à pied a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui près d'une patrouille", non loin du centre-ville, a déclaré un policier sur place qui a requis l'anonymat.

Cette attaque n'a pas été confirmée immédiatement par la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan.

"Je suis juste à côté de la jambe arrachée du kamikaze", a ajouté le policier, interrogé au téléphone. "Il y a des morceaux de corps tout autour de moi. Le lieu a été bouclé par les forces de l'Otan et par la police," a-t-il dit.

Samedi, un kamikaze habillé en clochard et muni d'une bombe avait tué au moins six personnes lors d'une attaque contre les bureaux du procureur dans la ville de Zaranj, dans la province de Nimroz, à la frontière avec l'Iran.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine