PAKISTAN

Attaque aux missiles près de la frontière afghane

Au moins 21 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées lors d'une attaque de missiles dans le nord-ouest du Pakistan, à la frontière avec l'Afghanistan. Ils auraient été tirés par deux drones américains.

Publicité

Des missiles apparemment tirés par des drones américains ont tué lundi 14 militants islamistes et 7 civils, dont des femmes et des enfants, dans le nord-ouest du Pakistan, où les Etats-Unis visent régulièrement Al-Qaïda, selon des responsables de la sécurité.

Deux avions sans pilote ont tiré plusieurs missiles qui ont touché une maison jouxtant une madrasa, une école coranique, dans un village du district du Waziristan du Nord, en plein coeur des zones tribales voisines de la frontière afghane, a indiqué à l'AFP un officier des forces de sécurité pakistanaises, sous couvert de l'anonymat.

"Sept civils et quatorze combattants islamistes ont été tués", a assuré dans l'après-midi un haut responsable des services de renseignements, sous couvert de l'anonymat.

Parmi les civils tués, il y a trois femmes et deux enfants, dont un bébé de six mois, a précisé ce responsable.

Un précédent bilan faisait état de quatorze morts au total.

Au moins 25 personnes ont été blessées dans l'attaque qui a eu lieu vers 11H00 (05H00 GMT), selon une autre source au sein des services de sécurité.

Neuf combattants étrangers, vraisemblablement originaires des pays arabes, figurent également parmi les tués, selon cette source.

L'un d'entre eux, connu sous le nom de Hamza, est un important militant arabe. Deux autres Arabes tués sont identifiés comme Musa et Qasim, toujours selon la même source.

L'armée désigne par "étranger" les combattants d'Al-Qaïda venus d'autres pays, notamment du Moyen-Orient ou du Maghreb.

C'est la quatrième fois en moins d'une semaine que des drones, dont seules disposent les forces américaines présentes en Afghanistan, tirent des missiles dans les zones tribales pakistanaises.

Washington est convaincu qu'Al-Qaïda et les talibans afghans ont reconstitué leurs principales bases arrière dans cette région frontalière.

Les forces américaines en Afghanistan, mais aussi la CIA, ont intensifié ces derniers mois les tirs de missiles dans les zones tribales, malgré les protestations d'Islamabad. Elles ciblent des combattants d'Al-Qaïda mais n'épargnent pas les civils.

Vendredi, trois enfants et deux femmes avaient été tués dans un tir de missiles dans le même district, selon les autorités locales et des officiers de la sécurité.

La madrasa visée lundi a été fondée durant les années d'occupation de l'Afghanistan par les troupes soviétiques (1979-1989) par un commandant de premier plan des moudjahidines, Jalaluddin Haqqani, devenu un cacique du régime des talibans de 1996 à 2001, avant d'être un des principaux lieutenants du mollah Omar depuis leur insurrection fin 2001.

Son fils, Sirajuddin, est considéré comme l'un des principaux commandants talibans, qui agit à partir du Waziristan du Nord.

Des habitants ont assuré à l'AFP qu'avant de tirer leurs missiles, les deux drones ont effectué des vols circulaires au-dessus du village de Dande Darpakhel, à trois kilomètres au nord de la principale ville du Waziristan du Nord, Miranshah.
   

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine