ÉGYPTE

Une mutinerie éclate dans une prison d'Assiout

Une mutinerie a éclaté dans une prison d'Assiout, dans le sud de l'Egypte, suite au décès suspect d'un prisonnier, qui pourrait avoir été torturé à mort. La révolte des détenus a fait 20 blessés, dont 17 prisonniers et 3 policiers.

Publicité

Au moins 20 personnes, en majorité des détenus, ont été blessées lundi lorsqu'une mutinerie a éclaté dans une prison d'Assiout, dans le sud de l'Egypte, à la suite du décès jugé suspect d'un prisonnier, a déclaré un responsable au sein des services de sécurité.

Un autre responsable des services de sécurité avait affirmé auparavant que des inconnus avaient ouvert le feu sur des gardiens de la prison, blessant un nombre indéterminé de policiers.

"Mohammad Ali Mohammad Abdel Salam est décédé lundi matin alors qu'il se trouvait en isolement", a déclaré le premier responsable sous le couvert de l'anonymat.

Le prisonnier décédé purgeait une peine de sept ans après avoir été reconnu coupable d'attentat à la pudeur, a-t-il dit. "Les quelque 3.000 prisonniers de la prison étaient convaincus qu'il a été torturé à mort", a-t-il ajouté.

Selon lui, les détenus se sont révoltés et les autorités carcérales ont envoyé un grand nombre de forces anti-émeute qui ont utilisé du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc pour mettre fin la mutinerie.

Dix-sept prisonniers et trois policiers ont été blessés, selon lui.

Les services de sécurité ont complètement sécurisé l'une des deux ailes de la prison et reprennent progressivement le contrôle de l'autre, a-t-il précisé.

La prison d'Assiout, à 400 km au sud du Caire, se trouve en plein milieu de la ville, sur les bords du Nil.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine