AL-QAÏDA

Al-Zawahiri accuse l'Iran de collaborer avec les Américains

A quelques jours de la date anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le numéro deux d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a accusé l'Iran dans un message vidéo de collaborer avec les États-Unis en Irak et en Afghanistan.

Publicité

Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, s'en est pris violemment à l'Iran, l'accusant de collaborer avec les Etats-Unis dans leur "occupation" de l'Irak et de l'Afghanistan, dans une vidéo diffusée lundi soir par la chaîne de télévision Al-Jazira du Qatar.

Le document de "près d'une heure et demie", selon Al-Jazira, est intitulé "Sept années de croisades" et analyse la situation du point de vue d'Al-Qaïda sur différentes scènes où le réseau extrémiste sunnite est actif.

Il a été publié, selon la chaîne, pour marquer l'anniversaire des attaques sanglantes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis menées par le réseau d'Oussama ben Laden.

"Le dirigeant de Téhéran collabore avec les Américains dans leur occupation de l'Irak et de l'Afghanistan", y déclare Ayman Al-Zawahiri, en allusion au guide suprême de l'Iran chiite, l'ayatollah Ali Khamenei, selon un extrait diffusé par Al-Jazira.

"Il reconnaît les gouvernements inféodées (aux Américains) de ces deux pays, tout en promettant mort et destruction à tout (pays) qui oserait toucher au sol iranien", ajoute le numéro deux d'Al-Qaïda.

"La vérité a fini par éclater", dit-il à propos de ce qu'il considère comme un collusion entre religieux chiites et Américains. "Aucune fatwa (avis religieux) n'est venue d'Iran ou d'Irak pour appeler au Jihad en Irak ou en Afghanistan" alors qu'elles se multiplient, selon lui, lorsqu'il s'agit du Liban et de la Palestine.

"Le Jihad serait-il devenu licite au Liban et en Palestine et illicite en Irak et en Afghanistan"? s'interroge-t-il.

Dans un autre extrait, Ayman al-Zawahiri s'en prend à la fois au Hezbollah chiite et aux dirigeants sunnites libanais.

"De quelle victoire parle le Hezbollah", dit-il, affirmant que ce parti a perdu le contrôle du Liban sud et a laissé s'y installer des "milliers de croisés", allusion aux soldats de la force de maintien de la paix de l'ONU.

Quant aux dirigeants sunnites libanais, il les qualifie d'"agents" des Américains.

A propos de l'Irak, le document donne la parole à un certain cheikh Attiyat al-Allah, présenté comme un "idéologue du Jihad" qui affirme que "le projet des Sahwa (les milices sunnites combattant Al-Qaïda avec l'aide de l'armée américaine) est en train de s'effilocher".

Concernant le Maghreb, un dirigeant de la branche nord-africaine du nom d'Abou Moussab Mohammed al-Wadoud, accuse selon le document d'Al-Jazira les Etats-Unis d'"installer des bases dans le sud de l'Algérie et de piller les richesses du pays".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine