FRANCE - DÉLOCALISATION

Arena condamné pour licenciement abusif

Les Prud'hommes ont condamné Arena à verser 4,8 millions d'euros de dommages et intérêts à 96 ex-salariés, licenciés sans cause "réelle et sérieuse" après que l'activité de leur usine de maillots de bain ait été transférée en Chine.

Publicité

Le fabricant de maillots de bain Arena a été condamné lundi à verser 4,8 millions d'euros de dommages et intérêts à 96 salariés licenciés sans cause "réelle et sérieuse".

 

Ces derniers contestaient le motif justifiant la fermeture de l'usine de Libourne (Gironde) et la délocalisation de la fabrication en Chine qui a entraîné 169 licenciements en mars 2007.

 

Devant le conseil des Prud'hommes de Libourne, ils ont chacun obtenu 50.000 euros de dommages et intérêts et 600 euros au titre des frais d'avocats.

 

Le juge a estimé que le transfert d'activité dans des pays aux coûts salariaux inférieurs ne saurait à lui seul "constituer un motif économique de licenciement suffisant".

 

"Le juge a retenu un préjudice d'une exceptionnelle gravité et le montant de l'indemnité est à la hauteur de la catastrophe sociale et économique", a dit à Reuters un des avocats des salariés, Me François Ruffié.

 

L'avocat s'est félicité d'une décision qui confirme, selon lui, une constante du droit qui veut qu'un "licenciement pour améliorer les marges financières n'est pas un licenciement économique".

 

Arena a précisé qu'il étudierait le jugement en détail avant de décider de faire ou non appel.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine