REPORTAGE

En Haïti, les Gonaïves dévastées par quatre ouragans

En trois semaines, quatre dépressions majeures - Fay, Gustav, Hanna puis Ike - ont frappé Haïti. Notre envoyé spécial, Nicolas Ranson, s'est rendu dans la ville la plus touchée, les Gonaïves, qui déplore 101 morts.

Publicité

La tempête tropicale Hanna a fait plus de 500 morts quand elle a traversé Haïti, le 2 septembre. L’ouragan Ike, 66, six jours plus tard. En trois semaines, plus de 600 Haïtiens sont décédés après le passage de quatre dépressions majeures, Fay, Gustav, Hanna puis Ike. Selon l’Onu, "800 000 personnes ont un besoin urgent d’aide humanitaire".

 

"C’est tout le pays qui est affecté", explique à FRANCE 24 René Préval, président de la République d'Haïti. Il évoque "un retour en arrière d’au moins cinq ans pour le pays".

 

La ville des Gonaïves, à 150 km au nord de la capitale, est l'épicentre de la catastrophe humanitaire. Les secours peinent à y pallier le manque de nourriture et d'eau potable.

 

Vu d'hélicoptère, près de la moitié des cultures de maïs et de riz de cette région sont sous la boue. Promesse d'un futur problème pour un pays à peine autosuffisant à hauteur de 50 %. "L’agriculture a été très touchée. Il faut trouver un moyen d’apporter à manger ainsi que des soins médicaux parce qu’on risque d’avoir des épidémies", prévient le président.

 

Pour cela, "il faut remettre en état les voix de communication terrestre pour accéder aux populations et, entre temps, trouver des moyens aériens pour leur porter secours", préconise-t-il.


Les Nations unies ont déjà établi un pont aérien entre Port-au-Prince et Gonaïves afin d'acheminer des secours aux 250 000 sinistrés de cette région dévastée.

 

L’ONU va également lancer un appel à la création d'un fonds d'urgence tandis que le Comité international de la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge ont lancé un appel aux dons pour récolter 2,4 millions d'euros.


La France a annoncé qu’elle allait doubler, en 2008, son aide à Haïti pour la porter à 4 millions d’euros.


"Il y a une très forte mobilisation internationale, se félicite René Préval. Cela fait chaud au cœur de voir que beaucoup de pays amis montrent leur solidarité et leur affection."

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine