IRAN - SÉISME

Un tremblement de terre secoue le sud de l'Iran

Au moins quatre personnes ont péri dans un séisme de magnitude 6,1 qui a frappé le sud de l'Iran près du port de Bandar Abbas. L'île iranienne de Qeshm, située dans le détroit d'Ormuz au sud du Golfe, a subi le plus gros de la secousse.

Publicité

Un séisme de magnitude 6,1 a frappé mercredi le sud de l'Iran près du grand port de Bandar Abbas mais les premiers bilans disponibles faisaient état de seulement quatre morts et 26 blessés malgré la force de la secousse.

L'île iranienne de Qeshm, située dans le détroit d'Ormuz au sud du Golfe et comptant environ 100.000 habitants, a subi le plus gros de la secousse, selon le chef du Centre pour la gestion des urgences médicales du pays, Abbas Hassani.

M. Hassani a expliqué que "le gros de la secousse a touché l'île de Qeshm", et que "tous les morts se trouvaient à Qeshm", après avoir fourni un bilan de quatre tués.

"Tous les blessés -au nombre de 26- se trouvaient à Qeshm et sont en train d'être convoyés à Bandar Abbas par des bateaux d'urgence", a-t-il ajouté, cité par l'agence Isna. Cinq de ces blessés sont dans un état grave.

Pour sa part, le sous-préfet du port de Bandar Khamir, Abdul Karim Setareh, a déclaré que "certains bâtiments d'habitation en ville et dans les zones rurales ont été détruits, cela a causé des dégâts mais nous n'avons pas d'information sur des victimes".

Le séisme, survenu à 15H30 locales (11H00 GMT), a été ressenti dans toute la province d'Hormuzgan, dont la capitale est Bandar Abbas, distante de quelques dizaines de kilomètres de Qeshm, selon l'agence Fars citant des témoins.

Bandar Abbas, qui compte environ 350.000 habitants, abrite une importante base navale militaire ainsi qu'une raffinerie de pétrole à proximité, mais aucune installation livrant le pétrole iranien vers les marchés extérieurs.

"Un séisme de 6,1 sur l'échelle de Richter est survenu à une profondeur de 14 km avec un épicentre dans la zone de Gachine", située non loin du port de Bandar Khamir, a dit Mehdi Zaré, chef du Centre iranien sismologique international, cité par l'agence Isna.

Selon Hossein Bagheri, chef du département des catastrophes naturelles du pays, "l'épicentre se trouvait entre plusieurs villages situés sur l'île de Qeshm et les environs de Bandar Khamir", selon l'agence Isna.

Le district dépendant de Bandar Khamir, qui est situé en face de Qeshm, compte 67 villages.

Le séisme avait été annoncé par l'Institut de géophysique américain (USGS), selon lequel l'épicentre se situait à 55 km de profondeur, à 53 km à l'ouest/sud-ouest de Bandar Abbas et 98 km au nord/nord-ouest de Al-Khasab (Oman).

Le responsable pour les catastrophes naturelles de la province, Yasser Hazbavi a indiqué que des dégâts matériels importants avaient été enregistrés dans cinq villages.

"Les opérations de déblaiement ont commencé dans les villages sinistrés", a-t-il dit, en annonçant par ailleurs l'arrivée de cinq camions d'aide à Qeshm.

La région d'Hormuzgan abrite d'importantes installations pétrochimiques, mais aucune infrastructure pour l'exportation du pétrole iranien, qui se trouvent au nord du Golfe sur l'île de Kharg.

L'Iran, qui se trouve sur plusieurs failles de la croûte terrestre, est régulièrement secoué par des tremblements de terre parfois meurtriers.

La dernière secousse tellurique significative était intervenue le 4 juillet dernier, avec une magnitude de 5,0 dans le nord du pays, mais sans faire de victime.

Le 26 décembre 2003, un séisme majeur avait fait 31.000 morts à Bam (sud-est), soit près du quart de la population de la ville. Sa citadelle en pisé (mélange de terre et de paille), merveille du patrimoine mondial, avait également été détruite.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine