ANGOLA

Victoire écrasante du MPLA aux législatives

A l'issue du dépouillement des bulletins, le parti au pouvoir, le MPLA, obtient une victoire écrasante aux élections législatives avec près de 82% des suffrages, a annoncé la commission électorale angolaise.

Publicité

Voir aussi les reportages de Caroline Dumay et Stefan Carstens :
"Le parti au pouvoir en Angola espère la victoire" 
"Les législatives suscitent l'espoir de l'opposition angolaise"


La Commission électorale angolaise a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi la fin du décompte des bulletins ordinaires, soit 85,57% des suffrages, qui confirme la victoire écrasante du parti au pouvoir, le MPLA, aux législatives de vendredi.

Le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) a remporté 81,76% des voix contre 10,36% à l'ancienne rébellion, l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), selon ces résultats partiels, a déclaré le porte-parole de la Commission, Adao de Almeida.

La Commission se consacre désormais au dépouillement des bulletins dits "spéciaux", c'est-à-dire ayant fait l'objet de contestations au niveau des bureaux de vote, ou exprimés par des électeurs en dehors de leur propre bureau de vote.

La Commission avait autorisé les Angolais munis de pièces d'identité à voter dans le bureau de leur choix, quitte à retracer ensuite leur affiliation d'origine. Après avoir voté chaque électeur devait plonger son doigt dans de l'encre indélébile pour éviter toute fraude.

L'Angola a organisé vendredi les premières élections depuis la fin de la guerre civile en 2002. Auparavant le pays n'avait connu qu'un scrutin, en 1992, à la faveur d'une trêve entre l'Unita et le MPLA. Mais le leader de la rébellion avait rejeté sa défaite et repris les armes pour dix ans supplémentaires.

Cette fois, l'Unita a reconnu sa déroute sans attendre les résultats définitifs.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine