AFRIQUE DU SUD - ANC

Les déboires judiciaires de Zuma se poursuivent

Jacob Zuma, leader du parti sud-africain ANC, devrait être fixé sur son sort politique ce jeudi. Un recours en annulation a été déposé par ses avocats, qui cherchent à repousser une éventuelle condamnation après les élections de 2009.

Publicité

Une cour de justice sud-africaine devrait statuer ce jeudi après-midi sur le recours en annulation déposé par les avocats du leader de l’ANC, Jacob Zuma.

 

L’équipe des défenseurs de Zuma estime que les autorités ont violé les droits constitutionnels de l’homme politique lors de son inculpation. Jacob Zuma est poursuivi pour seize chefs d’inculpation, parmi lesquels figurent 0des accusations de corruption.

 

Même si la cour décide de ne pas satisfaire sa demander d’annulation, les spécialistes s’accordent à dire que, de toute façon, les chances de voir aboutir le procès avant la prochaine présidentielle sont minimes.

 

Les avocats de Zuma sont disposés à faire durer la procédure le plus longtemps possible, c’est-à-dire au-delà des élections de 2009.

 

Le leader de l’ANC part favori pour succéder à Thabo Mbeki. Une fois élu, il pourrait modifier la Constitution et faire voter une loi d'immunité le temps de son mandat.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine