11 SEPTEMBRE - ANNIVERSAIRE

L'aviation reste vulnérable au terrorisme

Alors que les États-Unis commémorent, sept ans après, les attentats du 11 septembre, Michael Chertoff, secrétaire américain à la Sécurité nationale, a estimé que le secteur de l'aviation restait vulnérable au terrorisme.

Publicité

Le secteur de l'aviation reste vulnérable au terrorisme a déclaré mercredi à Washington le secrétaire américain à la Sécurité nationale Michael Chertoff, à la veille de l'anniversaire des attentats du 11-Septembre.

"Al-Qaïda continue de se concentrer sur l'aviation qui est un domaine qu'il veut viser", a-t-il dit en assurant toutefois: "je ne pense pas qu'il y ait de doute sur le fait que nous soyons plus en sécurité maintenant".

"Al-Qaïda recule durement en Irak", a dit M. Chertoff qui s'exprimait au National Press Club de Washington. L'organisation terroriste "souffre d'une perte de réputation" dans le monde arabe, a-t-il dit.

M. Chertoff a ensuite énuméré les grandes mesures de sécurité prises depuis le 11-Septembre. "Il y a sept ans, nous n'avions pas le système biométrique", a-t-il notamment souligné.

Toutefois, le secrétaire à la Sécurité intérieure a expliqué qu'il ne s'agissait pas de retomber dans "l'esprit du 10 septembre", c'est-à-dire dans une trop grande "complaisance" vis-à-vis de la menace terroriste.

Parmi les menaces potentielles, M. Chertoff a cité le Hezbollah, "un groupe bien armé qui représente un défi sérieux", ou encore les FARC et le gang de droit commun originaire d'Amérique latine MS-13.

Concernant les moyens à employer selon lui pour la lutte antiterroriste, M. Chertoff a expliqué que "renoncer à l'option militaire et traiter avec les terroristes, c'est comme retrouver la situation d'avant le 11-Septembre".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine