PÉTROLE - COURS

Le prix du baril de brut passe sous les 100 dollars à New York

Le cours du pétrole est brièvement passé sous la barre des 100 dollars à New York, où il n'avait pas atteint un taux aussi bas depuis avril dernier. En un mois, le prix du baril de brut a perdu près de 50 dollars.

Publicité

Les prix du pétrole du baril de pétrole sont tombés brièvement sous les 100 dollars à New York vendredi, seuil sous lequel il était déjà passé à Londres mardi, alors que la demande s'essouffle et que l'ouragan Ike devrait épargner les plateformes off-shore américaines.

Il n'était plus passé sous ce seuil depuis le 1er avril dernier.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a touché peu avant 18H00 GMT 99,99 dollars, avant de remonter. Vers 18H10 GMT, il s'échangeait à 100,84 dollars, en baisse de 3 cents par rapport à la clôture jeudi.

Il a perdu près de 50 dollars depuis son record absolu, atteint le 11 juillet, à 147,27 dollars.

A Londres, le baril de Brent valait 96,60 dollars, en baisse de 1,04 dollar. Il a franchi à la baisse le seuil de 100 dollars mardi, pour la première fois depuis le 2 avril.

Les analystes expliquent cette chute brutale par les inquiétudes du marché quant à l'impact du ralentissement économique mondial sur la consommation d'or noir.

Aux Etats-Unis, premier consommateur mondial, la consommation montre des signes d'essoufflement et les investisseurs voient désormais d'un mauvais oeil les économies européenne et japonaise ralentir.

Les cours du brut, soutenus ces derniers jour par l'approche de l'ouragan Ike, ont peu réagi alors que par sa trajectoire, il devrait épargner la majorité des plateformes off-shore de brut du golfe du Mexique.

Les Etats-Unis pompent 1,3 million de barils de brut par jour dans la zone, soit le quart de la production totale du pays.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine