EUROTUNNEL - ACCIDENT

Reprise imminente du trafic dans le tunnel sous la Manche

L'incendie qui s'est déclenché, jeudi, dans l'Eurotunnel a été maîtrisé. Les premiers éléments de l'enquête confirment qu'il s'agit d'un accident. Le trafic ferroviaire devrait reprendre dans la nuit de vendredi à samedi.

Publicité

L'incendie qui s'est déclenché jeudi dans une navette de fret dans le tunnel sous la Manche, accidentel selon la justice, a été éteint vendredi et le trafic ferroviaire devait reprendre dans la nuit. Jacques Gounon, P-DG de la société Eurotunnel  a annoncé sur TF1 dans la soirée que le trafic commercial reprendrait dans la nuit "vers une ou deux heures du matin" avec deux trains de marchandises, qui seront suivis de navettes de fret, explique-t-il.

  

 

Les équipes d'Eurotunnel ont terminé dans la soirée l'inspection des systèmes de sécurité de la galerie sud, qui n'a pas été touchée par le feu, a-t-il précisé. "Nos installations sont en excellent état", a-t-il déclaré.Dans un premier temps, les trains ne circuleront que dans cette galerie, le trafic sera limité et les temps de parcours seront plus longs. Eurostar avait auparavant demandé aux voyageurs en possession de billets pour samedi et dimanche de les échanger ou de se les faire rembourser.

  

 

Une information judiciaire pour "dégradation involontaire par incendie et blessures nvolontaires" a été ouverte, a dit le procureur de Boulogne-sur-Mer, Gérald Lesigne. Les premiers éléments de l'enquête confirment qu'il s'agit d'un accident mais sa cause n'est pas encore déterminée, a-t-il dit lors d'une conférence de presse. Les investigations ne retarderont pas la relance du trafic commercial, a-t-il précisé.

   

 

"Nous sommes sur des faits de nature accidentelle. (...) Aucune indication sur l'origine de départ du feu n'est à l'heure actuelle possible", a expliqué le procureur. Le feu a pris sur un camion embarqué sur une navette de fret. L'hypothèse d'une surchauffe du système de freins du camion a été évoquée. Le feu se serait ensuite propagé à d'autres camions.

  

 

L'enquête initiale a été confiée à la Police de l'air et des frontières, service qui présente l'intérêt de faciliter les relations avec les autorités britanniques.Les policiers ont auditionné les témoins de l'incendie. 

 

 

  Le titre Eurotunnel en légère chute

  

 

A la cloture de la Bourse de Paris, le titre Eurotunnel s'est repris en ne cédant que 0,56 % à 8,95 euros alors que la chute était de plus de 3% en milieu de journée. La société a estimé que les retombées financières de l'événement devraient rester limitées.

  

 

Le sinistre, qui était presque maîtrisé jeudi soir, avait légèrement repris dans la nuit en raison de la chaleur intense dans la partie du tunnel nord ravagé par le feu.Toute la nuit de jeudi à vendredi, les pompiers ont concentré leurs efforts sur deux wagons difficiles d'accès.

  

 

"Les pompiers ont travaillé dans des conditions difficiles toute la nuit, il y avait beaucoup de fumée et des températures de l'ordre de 1.000 degrés. Les 40 pompiers français et les 20 britanniques se sont concentrés sur deux wagons difficiles à traiter", a précisé Gérard Bos, responsable de la communication à la préfecture du Pas-de-Calais.
  

 

Le train a été immobilisé près de la sortie française. Une quarantaine de personnes, dont 32 chauffeurs-routiers, ont été
évacuées. Six personnes ont été légèrement blessées ou intoxiquées par la fumée, selon la préfecture.En accord avec Eurostar et la SNCF, la société de ferries Sea-France a acheminé jeudi soir 600 passagers au port de Calais pour qu'ils rejoignent la Grande-Bretagne en ferry et a augmenté le nombre de ses rotations.

 

 

Air France a annoncé organisé deux vols supplémentaires samedi et dimanche entre Paris et Londres et avoir augmenté les capacités des autres vols pour un total de 1.000 sièges supplémentaires quotidiens. La compagnie à bas coûts britannique Easy Jet a aussi annoncé des vols supplémentaires.Les passagers en attente se comptaient pourtant par milliers et des files de camion de plusieurs kilomètres se sont formées au Royaume-Uni et en France.

 

 

Le tunnel sous la Manche a été inauguré le 6 mai 1994 par la reine Elizabeth et François Mitterrand. C'est le plus long tunnel au monde, avec une section immmergée longue de 38 km. Les trois tunnels ont une longueur de 50 km.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine