TENNIS - FED CUP

Les Russes partent favorites pour défendre leur titre

Malgré les absences de plusieurs de ses stars, dont Elena Dementieva, la Russie part favorite contre l'Espagne pour remporter, samedi et dimanche, sa quatrième Fed Cup (l'équivalent féminin de la Coupe Davis) en cinq ans.

Publicité

La Russie part grande favorite pour remporter sa quatrième Fed Cup en cinq ans samedi et dimanche à Madrid, même si elle n'aligne qu'une équipe B en finale face à l'Espagne.

En l'absence de Maria Sharapova, blessée, d'Elena Dementieva et de Dinara Safina, excusées après un été harassant, les Russes ont encore deux Top 10 en réserve pour disputer les simples: Svetlana Kuznetsova et Vera Zvonareva.

Largement assez pour dominer les Espagnoles qui alignent la 29e mondiale, Anabel Medina, et la 49e, Carla Suarez, remarquée ce printemps à Roland-Garros où elle avait atteint les quarts de finale.

Les outsiders ont bien entendu décidé de jouer sur terre battue, un choix qui ne devrait pas trop perturber les Russes, surtout pas Kuznetsova, finaliste de Roland-Garros (2006) formée... en Espagne.

Zvonareva connaît un renouveau depuis le début de la saison. Médaillée de bronze en simple aux jeux Olympiques, elle vient de revenir dans les dix meilleures mondiales après trois saisons difficiles.

C'est en double que les Espagnoles semblent avoir la meilleure chance avec la paire Anabel Medina/Virginia Ruano, montée sur la troisième marche du podium à Pékin.

Mais dans l'équivalent féminin de la Coupe Davis, le double a lieu tout à la fin et n'est décisif que si les deux équipes se sont partagé les quatre simples. Les tenantes du titre n'auront peut-être pas attendu aussi longtemps pour faire la différence.


. Le programme

Samedi (à partir de 12h00 GMT):

Anabel Medina (ESP) - Vera Zvonareva (RUS)

Carla Suarez (ESP) - Svetlana Kuznetsova (RUS)


Dimanche (à partir de 10h00 GMT):

Svetlana Kuznetsova (RUS) - Anabel Medina (ESP)

Vera Zvonareva (RUS) - Carla Suarez (ESP)

Nuria Llagostera/Virginia Ruano (ESP) - Elena Vesnina/Ekaterina Makarova (RUS)


NDLR: Pour le dimanche, les capitaines ont le droit de modifier la composition des équipes jusqu'à quelques minutes avant les matches.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine