AÉRONAUTIQUE

Branson prêt à dépenser "des millions" contre une fusion

Richard Branson, le patron du groupe Virgin Atlantic, s'élève contre un projet de fusion entre les compagnies aériennes British Airways, American Airlines et Iberia. Il s'est dit prêt à "dépenser des millions" pour éviter cette alliance.

Publicité

Le président du groupe Virgin Atlantic, Richard Branson, a déclaré qu’il serait prêt à mettre les grands moyens pour éviter la signature d’une alliance entre les compagnies aériennes British Airways, American Airlines et Iberia.

 

"Si cet accord est signé, nous pensons qu’il portera préjudice à Virgin Atlantic ainsi qu’à toutes les petites compagnies desservant ces routes", a déclaré Richard Branson aux journalistes.

 

Il a affirmé qu’il serait prêt à dépenser "des millions de dollars" pour bloquer cette fusion.

 

Le patron de Virgin a ajouté qu’il commencerait par peindre des slogans "No way BA-AA" [British Airways – American Airlines, il n’en est pas question] sur tous les appareils de sa compagnie. Il prévoit ensuite une campagne publicitaire dénonçant une hausse des prix si les routes-clés entre Etats-Unis et Royaume-Uni sont détenues par l’alliance.

 

Ce bras de de fer est le dernier d’une longue série entre Richard Branson et le président de British Airways, Willie Walsh, qui a accusé le fondateur de l’empire Virgin de fabuler sur l’alliance BA-AA.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine