AFGHANISTAN

Un gouverneur tué dans un attentat attribué aux Taliban

Abdullah Wardak, gouverneur de Logar, une province voisine de celle de Kaboul, a été tué samedi dans un attentat à la bombe. L'homme, un pro-américain, avait été menacé à plusieurs reprises par les Taliban.

Publicité

KABOUL - Le gouverneur de la province afghane de Logar, Abdullah Wardak, a été tué samedi par un kamikaze alors qu'il quittait son domicile à Paghman, une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Kaboul.

"Le gouverneur partait de chez lui pour se rendre à son bureau. Le kamikaze attendait près de son domicile. Lorsque le gouverneur est sorti avec son chauffeur, il a été pris pour cible et tué", a déclaré le chef de la police provinciale,  Ghulam Mustafa Mohseni.

 Wardak avait été le chef militaire d'une des factions armées qui ont aidé les troupes occidentales conduite par l'US Army à renverser le régime des taliban, fin 2001, et il avait été ministre du président Hamid Karzaï.

C'est le second gouverneur de province victime des attentats suicide qui se multiplient depuis trois ans dans le cadre de la recrudescence de la guérilla des taliban, que les troupes occidentale peinent à endiguer.

Les violences ont fait près de 3.000 morts depuis le début de l'année, dont les neuf premiers mois ont été les plus meurtriers depuis la chute des taliban, bien que le nombre de militaires étrangers ait été porté à 71.000 hommes.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine